Le chat Norvégien

Origines

Appelé en Norvège et en Scandinavie le Norsk Skogatt, ce chat parfaitement adapté aux climats du nord de la planète ne daterait que du 17e siècle. Cependant, d’après les chercheurs sur le sujet, il semblerait qu’il appartienne en réalité à un groupe bien plus ancien de chats sauvages qui habitaient les forêts gelées du nord.

En raison de son apparence et de son caractère préjugé sauvage, il fut interdit d’exposition en Europe occidentale pendant de longues années avant d’être finalement autorisé. Il subit alors de nombreux croisements qui en firent la race actuelle.

Caractéristiques

Le Chat des bois norvégiens, comme on peut aussi l’appeler, est un chat massif et grand, à la fois élancé et solidement installé sur ses appuis robustes. Il possède une fourrure dense et mi-longue et un sous-poil très épais, le protégeant du froid intense qui règne dans les territoires septentrionaux.

Ses poils épais et nombreux, alliés à sa carrure élégante et grande lui donnent un aspect à la fois apaisant et puissant. C’est un chat d’une grande noblesse qui reste fidèle à son physique.

Ses oreilles sont grandes, recouvertes de poils qui lui permettent de conserver la chaleur, et pointent vers l’avant. Plus bas, ses yeux en amande lui donnent l’air vivace et intelligent. Ils sont généralement soit dorés chez les éléments les plus foncés, soit bleus chez les chats les plus blancs.

Ses pattes sont musclées et longues, et sont parsemés de touffes de poils massives qui lui permettent de marcher sur des sols gelés.

Comportement

Le chat norvégien dispose d’un tempérament fidèle au climat nordique : il est calme, posé et relativement doux. C’est un chat très autonome, qui possède une indépendance forte et prononcée. Il aime disposer de sa liberté en permanence et il sera de ce fait peu enclin à vous écouter lui donner des ordres.

Même si le temps lui a forgé un caractère apaisant, il a tout de même besoin de se dépenser quotidiennement. Par exemple, il adorera grimper en hauteur et se placer au-dessus de son environnement, de manière à pouvoir tout observer.

Il pourra aussi simplement s’accrocher et escalader des surfaces juste pour s’amuser et jouer. Son instinct de chasseur des forêts encore vivace le pousse à courir et à s’imaginer en pleine partie de course contre une proie.

Il est assez peu sociable avec les inconnus et évitera généralement leur contact. Il aura besoin de temps pour accepter un étranger dans le cercle familial et pourra sembler fuyant au départ.

Et enfin, même s’il s’agit d’un grand solitaire, il appréciera aussi beaucoup les instants de câlins et de caresses avec ses proches et son maître. Son pelage très doux le rend aussi agréable à toucher mais, en raison de sa taille, il sera difficile de le garder sur les genoux très longtemps.

Conseils

Sa génétique lui permet de perdre énormément ses poils lors du passage à l’été et au climat plus chaud, il faudra donc prévoir de ramasser son pelage lors de sa chute.

Laisser un commentaire