mercredi, 11 octobre 2017 18:02

Le Bouvier Bernois, le plus célèbre des Bouviers suisses

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le premier Bouvier Bernois a vu le jour en Suisse, dans le canton de Berne. Cette race de chien a été découverte en 1902. Suivez la suite pour mieux connaître cet animal sympathique.

Traits caractéristiques

Son envergure se situe entre 59 cm pour les femelles et 70 cm pour les mâles. Il s’agit d’une espèce à poils longs et revêtu d’un pelage tricolore. Il aime la compagnie et la solitude est son ennemie numéro une. Dans ce sens, il est inutile de l’installer dans un chenil en dehors de la maison, sinon, il va devenir peureux ou agressif. En outre, durant les moments d’absence de ses maîtres, il aura besoin d’être distrait avec des jouets, des os et des objets en plastique. Ce chien autoritaire a tendance à vouloir prendre le pouvoir. Pour le dresser, il faut lui montrer qui est le chef, savoir tenir les rennes. En même temps, lorsqu’il affiche le comportement voulu, il recherche la reconnaissance pour « bonne conduite » qu’il faudra lui témoigner continuellement.

Utilités

Idéal pour les foyers qui veulent adopter un animal domestique, le bouvier bernois s’intègre bien dans le cadre familial. Son côté athlétique et son charisme en font un bon gardien de troupeau, particulièrement sollicité dans les fermes helvétiques. En tant qu’employé de ferme, il assure le transport du lait. Aussi, il sert de chien de garde pour les domaines et les bovidés. Son excellent flair le rend également très utile pour mener des recherches en montagnes.

Entretien nécessaire

Avec un brossage régulier et hebdomadaire, ses poils longs se démêlent très facilement. Au cours de sa première année, il requiert la plus grande attention quant à sa nutrition et lors de ses sorties. Dans le cas contraire, il risque de souffrir d’une dysplasie des hanches. Médicalement connue sous l’appellation « dysplasie coxo-fémorale », il s’agit d’une anomalie généralement pathologique au niveau de l’articulation des hanches. A cause d’elle, le chien paresse à sauter, à courir et à faire usage de ses membres postérieurs.

Education

Son éducation s’effectue de différentes manières :

  • avec calme et en douceur,
  • avec des ordres précis et concis,
  • en toute fermeté,
  • en suivant l’ordre logique du dressage (lui apprendre à s’asseoir avant le coucher, …),
  • en considérant l’âge,
  • avec des caresses,
  • à l’aide de diverses récompenses.

Cette dernière est la plus importante car cette espèce est très sensible aux attentions qui lui sont portées après chaque bonne réponse de sa part. Il est plus réceptif au renforcement positif qui l’aide à assimiler rapidement ce que son maître attend de lui. A noter que ses agissements incorrects méritent malgré tout les punitions adéquates. 

Critères de choix

Tout d’abord, il le choix devrait se porter sur un chiot LOF confirmable, c’est-à-dire un chiot sans défaut et dont les deux parents possèdent un pédigrée. Les chiots LOF confirmables sont des pures races et peuvent devenir reproducteurs. Au moment d’acquérir le chiot, il faudra aussi considérer l’état des coudes et des hanches de ses géniteurs car la dysplasie est héréditaire.

Lu 22 fois Dernière modification le mercredi, 11 octobre 2017 18:13
Rémi Guérin

Je suis Educateur canin et comportementaliste à Pessac, mon travail est de vous apprendre à comprendre et dresser votre chien en douceur pour avoir le chien qui vous convient.

N'oubliez pas de visiter mon Blog sur les chiens, vous y trouverez pleins de conseils et d'astuces.

Pour les professionnels du milieu canin, une partie du site vous est réservé. N'hésitez pas à vous inscrire sur notre annuaire canin, c'est gratuit !

Ajoutez-moi sur les réseaux

facebook  twitter  youtube

CONTACTER RÉMI GUÉRIN

06.75.79.22.29

25 rue Blaise Pascal

33600 PESSAC

https://plus.google.com/u/1/+RémiGUERIN33/

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.