🏠 » Chiens » Races de chiens » Groupe 1 » Les erreurs à ne pas faire avec son chiot Border Collie

Les erreurs à ne pas faire avec son chiot Border Collie

Craquantes ces petites bêtes n’est ce pas ? Les chiots border collie sont des petites boules de poils toutes mignonnes qui donnent envie de les câliner, dans les bras, sur les genoux, sur le canapé ou dans le lit… Retenez vous ! Dans cet article je vais vous expliquer quelles sont les erreurs à éviter pour préparer son chiot à devenir un bon adulte.

Comment bien choisir son chiot

Par exemple si vous habitez Bordeaux centre et que vous allez chercher votre chien en plein milieu du Pays Basque dans une vallée magnifique mais vide, le chiot ne sera pas forcément adapté pour la vie en ville. Souvenez-vous que le chiot s’imprègne de son environnement d’une façon très forte les deux premiers mois de sa vie, l’éleveur a donc un rôle très important à jouer. Ils ne le tiennent pas tous, d’où la montée fulgurante des borders collie peureux.

La socialisation du chiot démarre à sa naissance, mais il est également imprégné des émotions que ressentira la mère quand elle aura les chiots dans son ventre. Donc le premier indice que vous devriez prendre en compte c’est le comportement de la mère et des autres chiens, si vous remarquez qu’ils sont très aboyeurs, fuyards ou timides il faudra bien faire attention au choix du chiot, il se pourrait qu’il soit influencé par les autres adultes. Si vous trouvez que les chiots sont plus ou moins timides eux aussi ou cachés, sachez que vous aurez un gros travail de socialisation à rattraper. C’est ce qu’il y a de plus important pour obtenir un bon chiot, qu’il soit bien dans ses pattes.

chiot border collie noir et blanc avec oreilles tombantes

Combien coûte un chiot ?

Le prix d’un chiot est variable, en fonction de si il est inscrit au LOF ou non (voir : C’est quoi un chien LOF). Pour un chiot lof comptez environ 800€ mais pour un chiot dont les parents sont testés (dysplasie etc…) ayant des titres de championnat comptez jusqu’à 1500€. Méfiez vous, le prix n’est pas toujours un gage de qualité ! Un chiot dont les parents sont champions de Moldavie n’aura pas la même valeur que le titre de champion de France. Et un éleveur qui a gagné des concours peut avoir gagné un concours à Luzerne les bains avec seulement 2 chiens ! (Je ne sais pas si cette ville existe mais le nom est sympa).

Méfiance entre qualité et marketing 🙂 N’hésitez pas à voir l’ensemble des adultes présents sur l’élevage pour vous faire une idée.

deux chiots border collie dans la nature merle et rouge

La socialisation de votre chiot border collie

Étape la plus importante pour le futur de votre chiot et la qualité de vie qui va en découler. La plupart des propriétaires de chien souhaitent que le chiot soit super bien éduqué mais le plus important c’est d’avoir un chien qui à une expérience super forte, pensez aux chiens de SDF.

Voir notre article sur l’éducation du border collie

Faites vous aider par un professionnel avec une école du chiot. Cela est très bénéfique ! Vous pourriez déceler des sensibilités que vous ne verriez pas ailleurs. Cela aidera beaucoup votre chiot.

groupe de bébé border collie

Rendez social votre chiot, promenez le tous les jours au moins 3 fois environ 15 minutes et plutôt en ville ou dans des parcs où il y a de la foule. Promener un chien dans les vignes ou dans la forêt sera plutôt du loisir que du travail car les stimulations seront beaucoup plus faibles et donc l’exercice moins stimulant, fatiguant et surtout moins ludique pour votre chiot.

L’objectif de la socialisation est d’avoir un chiot qui n’a peur de rien. Cela vous permettra d’avoir un chien qui aime (ou au moins qui n’est pas dérangé par) les humains, les autres animaux et les différentes stimulations ou objets qui nous entourent comme les voitures, les parapluies et autres…

Câliner son chien oui mais pas trop et pas n’importe où

Faire des câlins à son chien c’est bien mais attention ! Trop de câlins peuvent apporter une fusion tellement puissante entre maître et chien qu’il pourrait devenir dépendant de vous et faire des dégâts plus grands pendant votre absence. Il faut toujours apprendre à son chien, dès que possible à rester seul.

Les câlins ça fait quand même du bien donc ne nous privons pas mais trouvons un juste milieu. Une deuxième chose très importante : comment faire des câlins ? Evitez de prendre votre chiot dans les bras, sur les genoux, sur le canapé ou dans le lit.

Pourquoi ? C’est très simple. A 8 mois, votre chiot aura la taille d’un adulte, l’imaginez vous sur vos genoux ? Dans vos bras ? Tant que votre chiot aura un petit gabarit, vous ne verrez pas la gène, mais une fois adulte il prendra un peu plus de place.

Pensez à former votre chiot le plus rapidement possible à devenir le chien de vos rêves.

Bien sûr qu’un chien qui aura l’habitude de monter sur les genoux va apprendre à sauter sur les invités, sur des personnes physiquement pas adaptées à recevoir votre chiot comme les personnes âgées ou les enfants et pas seulement sur vos genoux à vous ! Un chien a le droit de se tromper, ne l’oubliez pas.

bébé chiot border collie

Ce qu’il faut retenir c’est que tout ce que vous allez montrer d’agréable à votre chiot, il aura tendance à le redemander. Il faut donc anticiper le futur comportement de votre chien du mieux que possible. Je sais qu’il est très difficile de penser à tout mais essayez d’imaginez des situations probables : dîner en famille, des enfants qui jouent dans le jardin, présence de personnes de tout âge…

Vous comprendrez maintenant qu’il est plus « confortable » d’avoir un chien calme près de sois qui attend un câlin tout doux plutôt qu’un chien super excité qui vous saute dessus.

Ne pas trop l’exciter

Qu’aimeriez vous ? Un chien calme et facile à amener partout ? Ou un chien plutôt sportif, un peu speed et enthousiaste mais aussi impatient et plus foufou ?

C’est toujours à vous de choisir quelle direction prendre avec votre chien ? Il n’y a pas de meilleure direction que celle qui vous convient. Pour pouvoir faire le travail d’éducation qui correspond à ce que vous allez attendre d’un chien, il faut d’abord bien cibler vos critères en ce qui concerne le comportement de votre chien. Qu’est ce que j’aimerai ? Qu’est ce que je ne veux surtout pas ?

Un exemple tout simple : j’ai deux enfants qui adorent jouer au foot. Si je fais courir mon chiot derrière une balle un peu tous les jours, va-t’il attraper tout ce qui est rond et qui bouge ? Il y a de fortes chances que oui !

Le chiot Border Collie a t’il besoin de courir derrière une balle ? Non pas forcément. Ce n’est donc pas un besoin chez le chien et dans l’avenir cela va me poser des problèmes. Donc j’évite de proposer cette activité à mon chien.

Un deuxième exemple : Je joue à la bagarre avec mon chien. Si j’apprend à mon chien à me sauter dessus, à chahuter et qu’il joue à la bagarre avec mémé ou avec mon jeune enfant, que va-t’il se passer ? Je ne serais pas content car la personne ne sera pas adaptée.

Comme je le disais plus haut, essayez de prévoir les comportements futurs de votre chien et dites vous toujours que votre chien a le droit à l’erreur. En revanche si vous essayez de le guider à avoir des comportements adaptés le plus souvent possible, vous aurez un chien plus facile et qui se trompe moins souvent.

Où faire dormir son chiot ?

C’est le même principe qu’avec les câlins et le côté fusionnel. Si votre chien prend l’habitude d’être collé à vous, dans votre chambre, dans votre lit, il peut développer une dépendance à votre présence. Le risque est qu’il se sente mal tout seul et fasse des dégâts dans l’avenir.

Comment faire ? Cela va dépendre du caractère de votre chiot. Certains chiots peuvent lors de leur première nuit à la maison pleurer 1 nuit, d’autres 15 minutes mais d’autres plusieurs nuits… Il faut donc adapter les exercices.

Trouver un coin ou faire dormir son chiot est assez facile. Il faut lui trouver un coin où il pourrait être au calme et peinard. Ce coin doit donc être le plus à l’écart possible de vos zones de vies comme la cuisine ou le salon. La raison est simple, c’est pour apprendre à votre chien à être assez indépendant pour ne pas souffrir de la solitude.

Ce coin peut être une entrée, un cellier, un coin dans un couloir ou alors le coin le plus à l’écart de votre salon si vous n’avez pas d’autres solutions.

Maintenant que vous avez trouvez le coin idéal, il faudra commencer petit à petit à lui apprendre à apprécier cette zone. Vous pourriez :

  • lui donner des friandises régulièrement dans son panier
  • Lui donner sa gamelle près de son couchage
  • Le câliner dans son panier
  • Lui donner des jouets à mordiller

Cela lui donnera des souvenirs positifs dans ce lieu et cela lui donnera envie d’y retourner plus facilement.

Maintenant la nuit tombe, c’est une autre histoire pour certains chiots plus sensibles. Tentez de mettre votre chien dans son coin et d’aller vous coucher. Eteignez les lumières et croisez les doigts. Votre chiot va certainement pleurer. Attendez, ne courrez pas le consoler tout de suite ! Essayez de sentir si ce sont des minis pleurs qui vont passer ou si c’est la crise d’angoisse… Si ce sont des minis pleurs essayez d’attendre 15/30 minutes, si ça ne passe pas ou si c’est la crise : allez dormir pas loin du chien et au fil des nuits il faudra vous écarter le plus possible.

Je vous conseille d’éviter de proposer à votre chiot à dormir dans votre chambre pour ne pas lui donner cette habitude. L’objectif est aussi de lui apprendre la solitude pour plus tard. Si votre chien dort avec vous, il peut avoir du mal à rester seul la journée.

Vous avez maintenant quelques clés pour bien accueillir votre border collie et commencer à le former à devenir un super chien.

Retrouvez toutes nos vidéos et conseils sur :

Dernières News

Laisser un commentaire