Cyanobactéries chez le chien

Le sujet de l’été fût sans aucun doute celui des algues bleues. De nombreux experts ont défilé sur toutes les tribunes afin d’expliquer les dangers que pouvaient représenter les cyanobactéries pour les humains. Malheureusement, personne n’a pris le temps d’informer les propriétaires de chiens que ces fameuses algues bleues pouvaient être mortelles pour leurs animaux.

Avant tout, il est important de se rappeler que certaines cyanobactéries synthétisent des toxines appelées cyanotoxines qui lors de la lyse de la cellule, libèrent des métabolites qui peuvent être dangereuses pour les animaux. On n’a qu’à penser aux dermatotoxines qui irritent la peau, aux neurotoxines qui touchent le système nerveux et surtout aux hépatotoxines qui affectent le foie.

Dans le monde entier, il y plus de 125 ans que des empoisonnements chez les animaux ont été observés, en particulier chez le bétail. Au Vermont, en 1999, deux chiens sont morts d’une manière foudroyante après s’être baignés dans le lac Champlain. L’année suivante, deux autres chiens ont subi le même sort dans des circonstances similaires. Mais c’est surtout en 2002, que les soupçons se sont véritablement confirmés lorsqu’en août, un chien d’un an et demi est mort à Highgate Springs au Vermont et qu’un autre est mort dans la baie Missisquoi du même lac Champlain au Québec. Dans ces cas, des autopsies ont souligné la présence d’algues au niveau de l’estomac. En même temps, deux autres chiens mourraient dans des circonstances similaires dans la South Fork Eel River en Californie.

{loadposition pub}

Mais le cas le plus spectaculaire est survenu ce même été de 2002 en France, plus précisément dans les gorges du Tarn où 26 chiens ont trouvé la mort. L’année suivante, onze autres sont morts et c’est à ce moment que l’analyse de l’eau a confirmé la présence de cyanobactéries.

En Ontario, les trois premiers cas de mortalité canine causés par les cyanobactéries seraient survenus en mai 2006 chez deux labradors et un weimaraner, morts moins d’une heure après une simple saucette en eau contaminée.

Pas plus tard que la semaine dernière, Matt Lindon, spécialiste du Minnesota Pollution Control Agency reconnaissait que cet été, quatre chiens étaient décédés des causes d’intoxication aux algues bleues.

Et selon le Marion County Record, le 6 juillet dernier, un basset-hound est mort après avoir consommé de l’eau du réservoir Marion au Kansas. L’autopsie a confirmé la présence d’algues. Deux autres chiens ont subi le même sort le même week-end! Comme vous le voyez, lorsqu’on se met à faire quelques recherches, on trouve de plus en plus de cas répertoriés.

Pour votre information, sachez que les signes cliniques peuvent débuter par des symptômes nerveux (convulsions) qui apparaissent rapidement après une baignade ou l’ingestion d’eau douce (la mort survient parfois dans un délai de trente minutes). Juste avant, l’animal présentera des difficultés respiratoires, une démarche titubante et des muqueuses cyanosées.

Le diagnostic de l’empoisonnement se fera principalement par l’histoire du cas. Lors de l’autopsie, la présence de vase, de boue ou d’eau colorée dans l’estomac pourra suggérer une intoxication. La confirmation se fera par l’analyse de l’eau contaminée.

Malheureusement, en raison de la rapidité de l’évolution, les traitements sont pratiquement nuls et consistent uniquement à réaliser un lavage gastrique puis à s’attaquer aux symptômes en administrant des anti-convulsivants et en effectuant des traitements de support.

Si vous habitez près d’un lac touché par ce phénomène, gardez vos animaux à l’œil, surtout les jeunes, car il ne suffit que de quelques minutes d’inattention pour que celui-ci se précipite à l’eau. Et si jamais par malheur, vous le surprenez à patauger, sortez-le immédiatement, rincez-le à l’eau du robinet et faites-le vomir en lui donnant à boire du peroxyde ou du sirop d’ipéca. Puis, rendez-vous aussitôt chez un vétérinaire !

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      Rémi Guérin : éducateur canin et comportementaliste pour chien