Mettre en valeur les chiens de chasse avec le Field-Trial

Ce mot anglais est passé dans l’usage et signifie travail en campagne. La finalité des Field-Trials est l’amélioration des chiens de chasse par la découverte sur le terrain des meilleurs représentants de chaque race en leur accordant des titres, les désignant ainsi à l’attention des éleveurs

C’est un monde beaucoup plus fermé où évoluent des juges de travail et bon nombre de professionnels et d’amateurs avertis !
Suivant les disciplines le chien a de cinq à vingt minutes pour trouver du gibier, s’il y en a. Il doit rester sage quand l’oiseau s’envole, rester sage quand le gibier est tiré et aller, sur ordre, rapporter la pièce tombée sans hésiter ni lâcher l’oiseau et le donner assis à la main de son maître.
Il est des concours plus difficiles que d’autres en fonction du type de gibier. Les chiens concourent en solo. Au cours de toutes ces épreuves, l’on a toujours derrière soi un ou deux juges qui voient tout, notent tout, ne vous passent rien et attribuent aux chiens les mêmes qualificatifs qu’en exposition.

Chien qui attend ordre au field trial

On retrouve l’excellent, le très bon, le bon et l’assez bonl’insuffisant et les certificats d’aptitude au championnat (CACT avec T pour travail et CACIT pour International et les mêmes “Réserves” pour les seconds aussi méritants que les premiers (ces réserves servent si le premier est déjà champion, le possesseur de la réserve peut alors être considéré comme premier, la RCAC devient CAC et compte pour le futur championnat du chien “second derrière champion”).

Deux récompenses sont encore données dans des cas particuliers:

La MTHR (Mention Très Honorable Réservée) que le juge peut accorder à un chien très méritant qui a eu un incident de parcours.
Le CQN (Certificat de Qualités Naturelles) récompense un sujet brillant mais qui manque de dressage.

Laisser un commentaire

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez