Qualité et défaut de l’Akita Inu

L’intérêt d’un chien de race est de savoir à l’avance si notre choix correspond au mieux à nos attentes.

Gardez-vous des a priori, l’akita a un petit air de chien de traîneau, mais il n’y a pas plus différent ! Rien à voir !
Étant donné la fascination qu’exerce la beauté de l’akita, il est très important de connaître ses caractéristiques comportementales. Elles ne sont pas toujours des plus faciles, du moins pas pour tout le monde, sans déshonneur pour qui que ce soit.

L’akita inu nécessite une très bonne socialisation de la part de l’éleveur, avec une bonne continuité de votre part, sinon au lieu d’être courageux il sera trouillard, au lieu d’être silencieux il aboiera au premier bruit.

Mais avec quelques conseils, vous pourrez le déterminer en voyant les chiots.

Ses principales qualités :

Il est d’une discrétion remarquable, d’une manière assez féline, alors que sa présence et sa personnalité sont très fortes.

Il accepte bien de rester seul, sans faire de bêtises même quand il est petit. Il est calme.

Il a le caractère précoce et ressemble vite à un mini adulte dans ses manières.

Le chiot est propre très rapidement.

Il est silencieux et n’aboie pas à tord et à travers mais à bon escient pour prévenir.

Il est réservé vis à vis des étrangers et très fidèle envers ses maîtres. Il est plus affectueux qu’il n’en a l’air, et il l’est souvent plus quand il n’y a personne d’extérieur à sa famille.

En général il ne saute pas sur les visiteurs pour faire des fêtes à tord et à travers, mais se montrera amical, et d’une en fonction des réactions de son maître, et de deux en fonction d’un certain sixième sens… A moins que ses sens canins, somme toute plus aiguisés que les nôtres, traduisent tout simplement les micro signaux issus de nos réactions !

Il est bon gardien impressionnant. Il est surtout dissuasif, surtout en couleur bringé bien sur !

Ses besoins en exercice ne sont pas importants, bien qu’il apprécie beaucoup les promenades, et qu’il soit capable d’en faire. D’autre part, il préfère faire ses besoins en dehors du jardin.

Il convient aux non sportifs et à l’appartement.

Il donne l’impression d’une grande force intérieure, ce que l’on qualifie nous occidentaux de « zen ».
Quand il est motivé, il peut faire des choses extraordinaires et pleines d’initiative.C’est un chien expressif avec des mimiques à vous faire rire, qui communique avec des « whou-hou » adorables, accompagnés de mouvements de tête et de petits sauts inimitables.

Ses principaux défauts :

Il est rare que l’on mentionne les défauts d’un chien, en général parce que le rédacteur fait partie des gens qui ne sont pas dérangés par ceux-ci. Certains des défauts de l’akita ne lui sont pas spécifiques, et pour d’autres, les connaître sert surtout à les prévenir par l’éducation, pour qu’ils n’apparaissent pas. Enfin, une médaille ayant toujours deux côtés, ils sont souvent le revers d’une qualité. Faites le parallèle entre les deux listes.

Le revers de ses qualités, comportement calme, mature et indépendant, est qu’il ne faut pas se rater ni dire qu’il est petit et qu’on verra plus tard. Il faut s’occuper de son éducation tout de suite, il se comporte vite en adulte. Il ne faut pas changer d’avis sur ce qui est autorisé et défendu, car il teste votre constance.

Il ne faut pas craquer sur cette race pour son physique uniquement et se faire avoir par la peluche toute douce, car il se transformera alors en despote à la maison !

Il est « têtu ». Tant qu’il est d’accord, il obéit… et fait de la résistance dès qu’il manque d’enthousiasme.

Il peut être un franc bagarreur, et tout au moins il ne faut pas compter qu’il accepte un congénère de même sexe chez lui !

Si vous voulez un seul chien ça va, mais si vous en voulez plus, soit ce ne sera que deux (car je ne connaît pas encore le troisième sexe), soit ce sera chenil plus que probable un jour ou l’autre, avec un risque permanent en votre absence.

Il peut être difficile à sortir en laisse pour un enfant et même quelqu’un qui n’a pas la force nécessaire à lui résister lorsqu’un autre chien arrive pendant la balade.

Il peut devenir impossible à sortir sans laisse dans les endroits fréquentés par d’autres chiens, à cause de sa réactivité aux bagarres.

Ce défaut n’est pas réservé aux mâles, les femelles peuvent se battre aussi, parfois même avec un mâle…

On peut arriver à faire vivre un (ou plutôt une comme ci-dessous) akita avec d’autres chiens, mais sous surveillance, car les bagarres se déclenchent à l’improviste et sans beaucoup prévenir.

Il semble qu’il y ait des différences d’une lignée à l’autre, et qu’une sélection pourrait petit à petit rendre l’akita plus confiant, bien que cela dépende aussi de son élevage depuis tout petit.

Les japonais ont privilégié un chien qui se hérisse et se dresse en expo face à ses congénères.

Catégories Akita inu

Laisser un commentaire