Belge, petit, fort, fidèle, malin et courageux je suis le Schipperke.

Originaire de Belgique, le Schipperke a déjà une longue histoire. On raconte que Guillaume 1er de Nassau échappa à un attentat grâce à la vigilance de ses deux schipperkes. Cette race aurait donc été fixée au temps du Prince d’Orange entre 1533 et 1584. On trouve plusieurs significations sur le nom Schipperke. A Bruxelles, il était très apprécié comme chien de garde par les savetiers et bateliers, car c’est un chien qui a une voix aiguë qu’il utilise dès que quelque chose lui paraît anormal. Son nom vient probablement de « schip » (en anglais bateau). On suppose que son nom signifie « petit capitaine ». Il aimait monter sur le dos les chevaux de halage pour les encourager à tirer. Des concours de beauté avec des schipperkes étaient déjà organisés en ville de Bruxelles dans les années 1690 où l’on faisait porter à ces chiens de magnifiques colliers en cuir très ouvragés.

Son aspect actuel est dû à différents croisements, dont éventuellement avec des Spitz. Ce sont des chiens dit « anoure ». Plusieurs légendes courent sur cette apparence. Il semblerait qu’un jour un savetier coupa la queue de son chien accidentellement. Il a trouvé la nouvelle allure de ce chien tellement belle que depuis, on coupe la queue des schipperkes dans les premiers jours de vie. Ce qui leur donne un arrière-train très spécial dénommé « cochon d’Inde ». Dans plusieurs pays, dont la Suisse, il est interdit de couper la queue et les oreilles des chiens. C’est pourquoi, on trouve également, depuis quelques années, des schipperkes avec leur queue qui est portée relevée sur le dos, mais qui descend dans la course ou lorsque le chien est au repos.

Le schipperke a un caractère très sociable, bien que quelques fois distant envers les étrangers. C’est un chien de berger (considéré comme le plus petit des bergers de Belgique). Il est très doux et patient avec les enfants, ce qui en fait un chien de famille idéal. Par sa petite taille il est très heureux dans un appartement. Mais comme tous les chiens, il demande à être promené au minimum 1 heure par jour. Il s’adapte à toutes les situations de vie. Vif dehors, calme à l’intérieur. Comme son grand frère le gronendæl, il est docile et apprend vite. Les schipperkes sont représentés dans presque toutes les disciplines canines. Mais son gabarit et sa vivacité en fait un chien des plus rapides pour l’agility. Et il adore ça !

Alimentation

Consultez notre guide sur les croquettes : les meilleures croquettes pour chien, voici la version pour les croquettes pour chiots.

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      Rémi Guérin : éducateur canin et comportementaliste pour chien