Le spitz Italien

Son caractère et son comportement :
Que dit son standard ?

« Très attaché à son milieu et à ses familiers, d’un tempérament très marqué, vif, gai et enjoué. »

Son histoire et ses origines pour expliquer la race :
Le standard en parle bien :

« Il est un des descendants des Spitz européens qui existaient déjà dans la région du centre de notre continent dès l’âge du bronze et dont les squelettes fossiles sont revenus à la lumière du jour autour des pieux des villages lacustres.

Ainsi le Volpino remonte aux mêmes ancêtres que le Spitz allemand dont il n’est pas un descendant, mais un collatéral.

Il a été élevé en Italie depuis des temps immémoriaux et a été adulé dans les palais des seigneurs tout comme dans les masures des quartiers populaires, où il était tout spécialement apprécié à cause de son instinct de garde et de sa vigilance. Il a été le chien de Michel-Ange, et, au 18eme siècle, le compagnon infatigable des charretiers de Toscane et du Latium, toujours prêt à annoncer bruyamment toute personne étrangère rencontrée par les chemins. »

Pour qui le volpino est-il fait ?
Pour les nostalgiques du loulou blanc peut-être ?

On ne lui connaît pas de passé de chien de berger ni de chasse (il peut quand même poursuivre comme tout chien !), mais il a toujours été apprécié pour sa vigilance, annonçant bruyamment la présence des inconnus.

L’idéal pour lui :
C’est d’être un chien de famille, surtout s’il y a des enfants.

C’est un chien qui convient bien en appartement. Soyez alors sûrs qu’il n’est pas peureux s’il est mis en situation nouvelle à la ville, avec la foule et les voitures.

Utilisation :
Chien de compagnie

Entretien :
Très robuste, il ne présente pas de maladie particulière et vit vieux.

Le poil reste facilement propre avec un brossage simple, plus un étrillage lors de la mue. Ses yeux nécessitent comme le spitz allemand blanc un entretien quotidien pour que les larmes ne les cernent pas de traces orangées sur son poil blanc.

Voir notre page générale sur le poil des races spitz.

Conclusion :

Un choix de plus dans les petites boules… Il reste rare en France par contre.

Son physique :

Hauteur au garrot :

de 27 à 30 cm pour les mâles, de 25 à 28 cm pour les femelles.

Couleurs :

Blanc unicolore.

Rouge unicolore (rarissime !).

Champagne, couleur admise mais non recherchée.

On tolère sur les oreilles des nuances d’une couleur orange pâle, qui, de toute façon, constituent une imperfection.

Laisser un commentaire