La dysplasie de la hanche

Les races concernées sont principalement les races les plus lourdes.

Les races de petite taille qui sont touchées en souffrent logiquement moins, c’est une question de poids.

C’est au départ une laxité ligamentaire, et l’usure due à un mauvais positionnement des os évolue vers de l’arthrose. La tête de fémur est en effet mal tenue dans sa cavité, d’où des frottements.

Il existe différents stades d’atteinte des ahnches, et en France on utilise A pour les meilleurs et E pour les moins bonnes.

A savoir :

Un stade B est aussi acceptable qu’un A, et autorisé pour les titres de champions et recommandés.

En France, on donne comme lettre (stade) celle de la plus mauvaise hanche, alors que dans beaucoup de pays on va vous dire A/B s’il y une différence entre les deux.

2 chiens au même stade ne vont pas réagir de la même façon. Un chien peut être C toute sa vie sans qu’on ne voit rien, alors que d’autres auront besoin d’une opération.

Pourquoi radiographier les hanches ?

Parce que la dysplasie est considérée comme vice rédhibitoire.

Parce que les cas légers ou à leur début ne se repèrent pas sans radio.

donc :

Vous avez intérêt à faire radiographier votre chien pour être fixé, et aussi pour prendre des mesures au plus vite pour votre chien s’il en est même légèrement atteint.

Si vous faites reproduire votre chien(ne), vous devriez faire le dépistage, car vous êtes sensés faire votre maximum pour éviter son apparition chez les chiots (mais l’environnement et l’alimentation jouent un rôle aussi…).

Vous rendrez service à la race de votre chien (et aux éleveurs) : nous avons besoin d’un maximum de résultats pour la sélection.

Comment ?

Par un vétérinaire, en lui précisant que vous voulez un dépistage officiel, pour qu’il indique ce qui exigé sur la radio et le certificat.

Je vous conseille de lui demander à l’avance son tarif (vous pouvez comparer ! ) et son protocole (qui peut faire varier le tarif). En principe le chien est anesthésié, mais il est possible de faire une tranquillisation plus légère, et il est souhaitable pour la qualité du cliché que le chien soit installé dans un « berceau ».

La radio doit s’effectuer avec le chien dans la position couché sur le dos et pattes étirées, ce qui ne lui est pas naturel, et le bassin doit être vraiment bien à plat, les rotules au zénith.

Fémurs bien parallèles, et hanches normales.

Une idée : profitez de l’anesthésie pour faire pratiquer une intervention bénigne, quelque chose que vous n’auriez pas fait faire tout de suite, refaire un tatouage devenu illisible, détartrer les dents, enlever une verrue ou un kyste, ou refermer une petite hernie ombilicale !

Modalités de radiographie officielle :

Elles varient légèrement d’une race à l’autre.

Le cliché doit mentionner :

le nom du chien + son identification (tatouage, puce) + N° LOF + race + sexe + né(e) le + nom du propriétaire + nom du vétérinaire + date de la radio + Quel est le côté droit ou gauche du chien.

Ces indications doivent être photographiées en même temps que le chien et non rajoutées après.

Le vétérinaire doit aussi vous remettre une attestation certifiant qu’il a lui-même vérifié le N° de tatouage ou puce.

Le cliché sera dans une enveloppe kraft et prévoyez en une 2ème pour le retour de la radio.

Envoi pour lecture officielle :

Dans une grande enveloppe kraft, vous joindrez à la radio, l’attestation du vétérinaire et le règlement des frais de lecture, et demandez à chaque club ce qu’il demande d’autre, et à qui doit être envoyé la radio (directement au lecteur ou bien au club de race).

Les principaux signes de la dysplasie:

Boiterie bien sûr.

  • Une démarche et / ou des aplombs anormaux.
  • Un chien qui porte son poids sur ses pattes avant (assis dans les escaliers poids sur les antérieurs, ou bien qui se tire pour se lever et pousser moins)
  • Un chien qui grogne si on le bouge ou si on s’appuie sur lui.
  • Il a du mal à reculer et refuse de tirer ses pattes vers l’arrière (position couchée ou manipulation)
  • Tête de fémur légèrement sortie de sa cavité.

A noter :

Il s’agit d’un vice rédhibitoire, impliquant un droit des acheteurs (et des devoirs pour les faire jouer aussi).

Laisser un commentaire