L’accouplement d’un chien et d’une chienne

Le rituel d’accouplement est la méthode naturelle par laquelle la vie du chiot commence. Dans cet article, nous expliquerons comment la “magie” se produit chez les chiens et comment elle se produit étape par étape.

L’appel des chiennes

Les phéromones sont très attrayante pour les chiens, mais imperceptible pour l’homme. Elles sont produites dans les tétines et autour de l’anus de l’animal. Ces substances, que la chienne libère en grande quantité dans son urine lorsqu’elle est en chaleur, (voir notre article chez les chaleurs chez la chienne), donnent une énorme quantité d’informations aux mâles sur le statut du chien, son état émotionnel et sa disponibilité sexuelle.
Les phéromones, qui peuvent être senties par les mâles à plusieurs kilomètres de distance, commencent à être produites en grande quantité avant que la chienne ne soit prête à être saillie.
Pour que la femelle puisse s’accoupler, il est nécessaire qu’elle soit dans sa période fertile d’œstrus, c’est-à-dire dans la phase œstrale de son cycle sexuel. Lorsque cela se produit, la chienne montre des signes clairs pour avertir les mâles de son état : la femelle est plus affectueuse et enjouée et elle penche la queue pour montrer sa vulve.

Comment se passe un accouplement de chien
Le mâle a l’air heureux haha !

Cependant, la meilleure option pour connaître le moment exact du cycle sexuel où se trouve la chienne est de faire un test de progestérone. Nous pouvons ainsi prévoir le moment optimal pour l’accouplement, car si celui-ci n’a pas lieu au moment où la chienne est la plus fertile, le nombre de chiots dans la portée sera probablement très faible.

Le rituel d’accouplement

Lorsque nous introduisons un mâle et une femelle en chaleur, la relation que nous pouvons observer lorsqu’ils s’aiment est toujours la même. Ils reconnaissent d’abord le terrain neutre où nous les avons amenés, le mâle commence à marquer le territoire et la femelle asperge son urine de phéromones qui l’informent qu’elle est sexuellement active.
Ils se sentent alors l’un l’autre et si la femelle aime le mâle, elle commence à lui faire la cour. La chienne sera enjouée et, pendant un certain temps, le mâle léchera les oreilles, le museau et la vulve de la femelle pour la stimuler, ce qu’il essaiera à plusieurs reprises jusqu’à ce qu’il parvienne à pénétrer la chienne.
Après plusieurs coup de reins, le pénis atteint sa taille maximale. Ensuite, un fait exclusif à l’accouplement des chiens (et des loups) se produit. Le membre du chien gonfle à sa base lorsqu’il est à l’intérieur de la femelle, empêchant ainsi la femelle de s’éloigner du mâle pendant le temps que dure l’érection (15 minutes à une heure).

À ce moment, le mâle se retourne derrière la femelle et les deux restent unis pendant l’éjaculation qui se déroule en 3 phases : la première éjaculation est stérile et sert à lubrifier la femelle pendant qu’il la pénètre, la seconde est celle qui est chargée de sperme et a lieu lorsque le pénis atteint le maximum de son érection, et la troisième dure tout le temps qu’il est accroché. Laissez les tranquilles tant qu’ils sont accrochés ! Il est juste important d’aider les chiens a se retourner tranquillement quand ils sont inexpérimentés.

Une fois l’érection terminée, les chiens se décrochent et procèdent au nettoyage de leurs organes génitaux.

Laisser un commentaire

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez