Socialisation du chiot entre 0 et 2 mois

Lorsque vous achetez, adoptez, un chiot le lieu de naissance et de sevrage est extrement important. Vous vous demandez peut-être pourquoi ? Et bien c’est très simple, en effet, quand un chien nait dans de bonnes conditions, vous le ressentirez toute votre vie et inversement malheureusement. 

En clair, il y aura une grosse différence entre un chiot né en box (grande cage) et un chiot qui naîtra dans un milieu familial.

{index}

**Attention, je ne souhaite pas faire mauvaise presse à tous les éleveurs, certains sont formidables et font un travail remarquable, mais il existe aussi des éleveurs qui produisent sans se soucier du comportement futur de leurs productions. CComme partout il y a des professionnels investis et contentieux et pour d’autres malheureusement non.

J’entends souvent dire :

Oui mais le chien ne reste que 2 mois dans ce lieu.

Vous avez raison mais ces quelques semaines vont jouer un rôle crucial dans l’apprentissage de la vie du chien.

Certains de mes clients ont par exemple acheté des chiots dans des elevages où les acheteurs n’avaient pas le droit de visiter les salles de naissances où les chiots ont grandi, ou alors simplement dans un elevage très loin en campagne ou en forêt.

Nous devons nous poser la question :

Est ce que les chiots ont vu quelqu’un d’autre que l’eleveur ?

Cela peut être vraiment catastrophique dans le sens où le chien peut être terrifié des humains pendant plusieurs années (l’inconnu est potentiellement dangereux).

On nomme ce problème de comportement le syndrome de privation ou encore le syndrome du chenil (il doit y avoir encore d’autres termes), pour faire simple le chien a la trouille de la vie, il va se sentir bien quand il est enfermé, ou dans des endroits restreints. Le chiot n’est pas préparé à apprendre la vie de tous les jours.

Si vous êtes dans ce cas là, n’hésitez pas à faire intervenir un professionnel, c’est un des soucis les plus long à régler. 

{loadposition pub}

chiot-socialisation

 

Sur toutes les annonces de ventes ou de dons, vous trouverez toujours que les chiots sont socialisés ou sociabilisés, mais le seul moyen d’en être sûr s’est d’aller sur place et de visiter les lieux.

Les chiots ne doivent pas avoir peur, enfin un peu mais ils doivent vite vous prendre pour quelqu’un d’amical.

Le caractère des chiens reproducteurs

Il y a un point que l’on oublie souvent, c’est le mimetisme.

Qu’est ce que le mimetisme ? Le mimétisme est une stratégie adaptative d’imitation. Cela permet par exemple à une espèce d’échapper à d’éventuels prédateurs. Merci WIKI

En clair, le mimetisme est une copie d’un comportement. Si les parents des chiots ont un mauvais comportement, les chiots apprendront en partie à les reproduire.

Par exemple si une mère chien, aboie sans cesse quand quelqu’un passe, les chiots feront très certainement de même. 

On utilise aussi le mimetisme pour avoir des qualités comme pour les chiens de travail, ou d’utilité. Par exemple des chiots mis en contact très tôt avec de supers chiens de chasse, ils pourront copier des comportements et des reflexes très rapidement.

Nous savons aussi, que même dans le ventre de la mère, le chiot en train de se former, ressent les émotions de sa mère. Si la mère est trouillarde, le chiot aura tendance encore une fois à avoir peur aussi.

 

chiot-socialisation-2

Comment choisir un chiot

Choisir un chiot n’est pas facile du tout, il faut écouter son « intérieur » et avoir un coup de coeur mais attention à quelques points quand même.

Je vous conseille d’éviter :

  1. chiots peureux ;
  2. chiens isolés dans l’elevage ;
  3. les elevages usines (une énorme production n’est pas un signe de qualité au contraire) ;
  4. foires et salons (chiots souvent malades, vente au coup de coeur (on vous met le chiot dans les bras pour vous attendrir), non connaissance des lieux de vie…).
  5. les chiots qui sont restés longtemps à l’elevage en cage (si les chiens vivent en famille au contraire c’est parfait)

Pour choisir un chiot je vous conseille :

  1. prendre le chiot chez un passioné ;
  2. des chiens amoureux de leur maître qui font partie de la famille ;
  3. allez voir plusieurs fois le chiot et les parents ;
  4. avoir un coup de coeur ;
  5. ne pas hésiter à visiter plusieurs structures et parcourir des centaines de kilomètres et traverser la France pour trouver le bon endroit.

 N’hésitez pas à commenter cet article (tout en bas de la page) et partager votre experience ! Vous pourrez ensuite reprendre la lecture de notre blog de comportementaliste

{loadposition basdepagecomportement} 

Voter
Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      Rémi Guérin : éducateur canin et comportementaliste pour chien