La maladie de Carré chez le chien

La maladie de Carré (découverte par Henri Carré) est une maladie canine d’origine virale. Cette maladie répandue dans le monde entier est très contagieuse, à travers les sécrétions du chien (aérosols et contact museau à museau).

Au départ l’infection touche les voies respiratoires puis se transmet vers différents organes via la circulation sanguine.

Quels sont les symptômes de la maladie de Carré ?

On retrouve tous les symptômes de la toux du chenil (fièvre, toux, écoulement du museau et des yeux) auquels s’ajoutent :

  • Anorexie
  • Vomissement et diarrhée
  • Trouble nerveux

Le chien touché par la maladie de Carré est fatigué, abattu, il a du mal à se nourrir (perte d’appétit). Il présente une fièvre (environ 40°C).

{loadposition pub}

Quelle est la durée d’incubation ?

Il est généralement convenu que la période d’incubation est de 3 semaines.

Quels sont les organes touchés ?

Le plus fréquemment, ce sont les voies respiratoires qui sont touchées. Cela se caractérise par une toux sèche puis grasse. Le chien expulse par le museau et peut présenter une conjonctivite.

Quels sont les risques de complication ?

Des troubles cutanés peuvent subvenir avec apparition d’éruption sur l’abdomen et les cuisses. Un épaississement cutané de la truffe et des coussinets peut apparaître, on parle d’hyperkératose.

Rappelons que la maladie de Carré est d’origine virale (virus de la famille de la rougeole). Mais elle peut être suivie d’une infection d’origine bactérienne (bronchno-pneumonie).

La maladie peut aussi prendre la forme intestinale avec à la clef des diarrhées. Des parasites intestinaux peuvent subvenir.

Dans les cas les plus extrêmes, le système nerveux peut être touché. Le chien a du mal à se déplacer, sa démarche est inhabituelle (mouvements mal coordonnés). Des troubles épileptiques peuvent apparaître. Dans les cas les plus graves (système nerveux central touché), le chien peut présenter des membres paralysés et même perdre la vue (nerf optique atteint). Dans ces cas les plus extrêmes, les lésions peuvent être irréversibles.

Cette maladie peut être mortelle.

Quels sont les traitements contre la maladie de Carré ?

C’est le vétérinaire qui, en fonction des formes développées, proposera un traitement adapté. Une prise de sang pourra faciliter la tâche. Il n’existe pas de thérapie anti-virale prédéterminée.

Quels sont les chiens les plus à risques ?

Les chiots sont particulièrement vulnérables. Les chiots de mère vaccinée sont protégés les premières semaines du fait des anticorps d’origine maternelle. Ceux-ci s’estompent, il convient alors de vacciner les chiots selon les recommandations du vétérinaire.

Existe-il un vaccin contre la maladie de Carré ?

Oui, la vaccination est même vivement recommandée. Elle est en général très efficace. Il convient bien entendu de ne pas oublier les rappels.

Comment prévenir la maladie ?

Comme dit plus haut, la mesure préventive la plus efficace consiste en la vaccination. L’hygiène (le virus est peu résistant dans un environnement sain) tout comme l’apport de vitamines et protéines à bon escient à travers des aliments énergétiques joue un rôle important dans la prévention de la maladie.

Bien entendu, tout contact avec un chien infecté est à proscrire, la maladie de Carré se transmettant par les aérosols et par les contacts nez-à-nez.

Quels sont les risques pour l’homme, le chat, le furet ?

La maladie de Carré touche principalement les canidés (chien, renard, loup, etc).
Les mustélidés comme le furet peuvent être également sujet à cette maladie.
D’autres familles voisines, comme celle du chat, peuvent également être atteintes.
Mais, la maladie ne peut pas être contractée par l’homme.

Voter
We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply

Rémi Guérin : éducateur canin et comportementaliste pour chien