Le collier anti-aboiement : Pour ou contre ?

Le collier anti aboiement fait objet de débats depuis quelques années déjà. Alors que les uns le considèrent comme la meilleure solution, d’autres le prennent pour un objet de torture. Qu’en est-il réellement ? C’est ce que nous allons voir à travers cet article qui vous présente d’une part les avantages et d’autre part les inconvénients liés à l’utilisation du collier électrique. Mais avant, voyons un peu ce dont il est réellement question.

Collier anti aboiement : Qu’est-ce que c’est ?

Ce collier, comme l’indique son nom, est un collier qui permet de contrôler les aboiements du chien. Il est facile d’utilisation et disponible en plusieurs modèles. Ultrason, électrostatique, spray, vibration, etc., vous trouverez sur le marché ce qu’il vous faut pour votre animal, il y a des modèles de toutes les formes et toutes les tailles.

On voit très bien que ce chien ne sort pas souvent de chez lui, quel est l’indice qui me fait dire cela ?

Comment fonctionne-t-il ?

Le système de fonctionnement du collier anti-aboiement est très simple. En effet, un récepteur ou un micro, intégré au collier, détecte les aboiements. Et, lorsque les décibels émises dépassent une certaine limite, le collier envoie un signal électrique, sonore ou odorante (le plus souvent jet de citronnelle). Cette sensation est désagréable pour le chien et cela représente en quelque sorte une manière de le punir. Toutefois, il ne s’agit pas de simplement punir, mais plutôt de faire comprendre au chien qu’en aboyant trop, il risque de se retrouver dans une situation inconfortable. Ainsi, il aboiera moins et diminuera le volume de ses hurlements.

Pourquoi utiliser un collier anti aboiement ?

Dans l’esprit collectif, ce collier aide à gérer les aboiements du chien, le meilleur ami de l’Homme. Mais, tout le monde ne se décide pas du jour au lendemain à utiliser cette méthode. Le plus souvent, les propriétaires de chiens y ont recours pour les raisons suivantes.

Le voisinage se plaint

Si vous vous retrouvez avec des plaintes pour aboiements intempestifs de la part de vos voisins, vous devez rapidement prendre des mesures. Et, le collier anti aboiement pourrait sembler la solution à adopter dans l’urgence. Ainsi, vous feriez preuve de bonne foi face à votre voisinage, histoire de calmer un peu les nerfs. Dans ce cas, l’idéal serait d’opter pour un collier à spray, à ultrasons ou à vibration plutôt que de choisir un modèle à impulsions électrostatiques.

La thérapie comportementale ne marche pas

Vous avez essayé la thérapie comportementale canine, mais vous n’avez pas obtenu le résultat escompté. Dans ce cas, le collier anti aboiement se présente comme le dernier recours.

Pourquoi ne pas utiliser un collier anti aboiement ?

Bien qu’étant un objet utile, ce collier de dressage « particulier » présente de nombreux inconvénients. Voici les principaux reproches faits à cette solution :

Le collier anti-aboiement est douloureux pour le chien

Plusieurs études ont été réalisées dans le but de voir si le chien se sent bien avec cet outil. Et, elles ont démontré que l’utilisation du collier est douloureuse pour le chien. Ce dernier peut par exemple se blesser ou ressentir des brûlures suite à son utilisation. Mais ce n’est pas tout cela inflige également des dégâts psychiques qui sont eux beaucoup plus difficiles à régler.

Le collier peut provoquer des troubles comportementaux

Il se produit régulièrement que le chien n’aboie pas lorsqu’il porte le collier, mais il se remet à aboyer dès que l’outil est retiré. Il faudra donc retenir que cette solution ne règle absolument pas le problème. Votre animal de compagnie n’étant pas bête, il sait que la douleur provient du collier et se comportera donc en fonction. La meilleure solution pour votre chien sur du long terme sera de comprendre pourquoi il aboie et enlever grâce à des exercices ses aboiements.

Etant donné qu’il s’agit d’une punition en réponse à l’aboiement de votre chien, cet objet peut non seulement intensifier ses aboiements, mais aussi le stresser. Il peut également le rendre agressif ou dépressif. En quelque sorte, le collier anti aboiement peut créer des troubles du comportement chez l’animal.

Imaginons que votre chien voit une personne dans la rue, qu’il ait peur de celle-ci. Ayant peur votre chien aboie pour le faire partir et en retour il reçoit de la douleur. On pourrait imaginer qu’il pourrait penser qu’à chaque fois qu’il voit un promeneur, il risque de recevoir de la douleur. Cela provoquerait une amplification du problème. J’ai déjà observé plusieurs fois cet accroissement chez plusieurs chiens.

Que faire lorsque votre chien aboie ?

Si les raisons pour lesquelles vous devez éviter l’utilisation d’un collier anti-aboiement dépassent celles qui poussent à s’en servir, il est alors temps de penser à d’autres solutions alternatives. Déjà, vous devez dans un premier temps consulter votre vétérinaire ou un comportementaliste. Cela vous permettra de déterminer un tant soit peu la cause de ses aboiements (syndrome hs-ha, anxiété, frustration…). Aussi, vous devez apprendre à votre chien les bons comportements à avoir. Même si cela n’est pas facile et prend du temps, cette solution est bénéfique tant pour le chien que pour le maître. Si votre chien aboie, voici quelques conseils pour vous aider.

Chercher à connaître la cause de son aboiement

Nombreuses sont les raisons qui peuvent pousser un chien à aboyer. Le plus souvent, cela est dû à l’excitation, à la peur, l’instinct ou la frustration. Aussi, il peut aboyer lorsqu’il ne se sent pas bien dans le lieux où il se trouve, si il n’aime pas être seul ou encore si il a la trouille des passants.

Apprendre à son chien à arrêter d’aboyer

Vous devez apprendre à votre chien à se stopper sur demande ou a modifier les raisons pour lesquelles il aboie. C’est la deuxième solution que je préfère, c’est a dire qu’un chien qui aboie pour garder (par peur) on va lui apprendre à ne plus avoir peur de tout ce qu’il le fait aboyer. Pour ce qui est de l’aboiement par excitation, on apprend au chien à être plus calme. Si vous ne le faites pas, votre voisinage vous en voudra, car l’animal ne ratera aucune occasion d’aboyer. Vous êtes son maître, et il doit pouvoir vous obéir. Pour cela, vous devez travailler sur le contact visuel. Trouvez donc le moyen d’attirer son attention. Commencez par lui demander de vous regarder, d’aller au panier ou encore de se coucher. Dès que vous aurez réussi à captiver son attention, apprenez-lui une indication représentant l’interdit. Avec le « NON », vous parviendrez à calmer votre chien sans avoir recours au collier anti-aboiement. N’hésitez pas à me contacter en tant que comportementaliste canin à Bordeaux si vous avez besoin d’aide

Modifier son environnement

Votre chien aboie lorsqu’il est dans le jardin. Cela est certainement dû au fait qu’il y est presque tout le temps et surveille donc son entourage. Si tel est le cas, vous devez songer à modifier son environnement. Comme solution à court terme il ne faudra donc ne plus trop le laisser dans le jardin.

Promenez votre chien tous les jours, matin, midi et soir. Vous devez absolument le familiariser avec son environnement.

Lui apprendre à gérer son anxiété

En votre présence, votre chien n’aboie pas. Mais il suffit que vous ne soyez pas là pour qu’il se mette à aboyer. Les raisons qui justifient ce comportement sont nombreuses et diversifiées. Le plus souvent, c’est que votre animal de compagnie est frustré par votre départ. C’est le moment de lui apprendre à gérer sa frustration en lui donnant certaines bonnes bases. Il est important que votre chien ne soit pas trop proche de vous car il pourrait être tellement triste de vous voir partir qu’il pourrait se mettre à hurler à la mort. C’est difficile à entendre mais c’est très important. Plus votre chien sera connecté à vous, plus vous lui manquerez donc il faut savoir lui apprendre la solitude, l’indépendance afin qu’il puisse se sentir serein lors de vos absences.

Laisser un commentaire

26 Partages
Tweetez
Partagez26
Partagez