Oeuvres artistiques sur les chiens

La peinture, l’écriture, et de manière générale les représentations visuelles ou auditives ont toujours suscité l’intérêt auprès du genre humain. Nous sommes des animaux sociaux et nous avons à coeur de représenter fidèlement ce qui nous transcende ou ce que nous observons autour de nous.

C’est aussi le cas des chiens, les plus fidèles et les plus dévoués des compagnons que l’Homme a pu trouver dans la nature. Attachants, loyaux et débordants d’amour, les chiens ont toujours passionné et on les trouve aux côtés de leurs maîtres depuis toujours, et ce, même dessinés.

La peinture animalière

Déjà présents sur des tabloïdes ou des peintures murales dans des grottes, le chien était déjà là quand l’homme chassait dans les bois et se nourrissait en chassant. On retrouve ce brave canidé sous toutes les formes, bien qu’il avait à l’époque un aspect un peu plus sauvage, mais non moins affectueux.

Ce n’est qu’à partir du 16e siècle en Europe que les chiens entrent véritablement dans les goûts populaires et sont représentés via des oeuvres artistiques. Ils sont dès lors dépeints comme des animaux de compagnie et les plus sympathiques, les plus mignons et les plus calmes rejoignent les foyers des hautes sphères de la noblesse européenne.

D’ailleurs, dès cette époque, des artistes et peintres entreprennent de créer des oeuvres propres à ces fidèles bêtes. On peut par exemple citer François Desportes qui, passionné par la chasse, se mit à dessiner ses propres animaux qu’il considérait comme une véritable famille. L’une de ses oeuvres les plus connues, son auto-portrait de L’Artiste en Chasseur, est même exposé au musée du Louvre à Paris. Il y a aussi Coolidge qui as peint 16 peintures sur les chiens jouant au poker en 1903. Ce sont des peintures qui avaient été commandé pour promouvoir une marque de cigare. Sur ces tableaux ont peut trouver différentes races de chiens comme le Bouledogue anglais très souvent représentait comme un genre de mafieux avec un cigare. On trouve également des Saint Bernard, qui donne l’air plutôt studieux, comme des professeurs. On peut également voir des Colleys, qui peuvent donner un air malin, filou !

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

Ailleurs

Le chien est aussi très présent comme figure de fidélité dans la littérature. Il y est représenté tantôt comme un animal brave et affectueux, tantôt comme une véritable bête sauvage capable de déchiqueter ses adversaires pour survivre. Sur le sujet, l’oeuvre littéraire Croc Blanc, qui est un Malamute d’Alaska est un bon exemple et a su rencontrer son public tout en amenant une nouvelle façon d’appréhender la littérature animalière.

Dans d’autres domaines, et encore plus depuis l’essor de ce que l’on appelle l’art contemporain, le chien trouve sa place dans les expositions, en tant que statue, que représentation visuelle (parfois en 3D) ou même en tant qu’être vivant. On a ainsi pu voir des chiens être de véritables allégories ou caricatures à des messages que tentaient de faire passer les artistes.

Tout cela nous indique combien le chien est une créature fascinante et extrêmement importante aux yeux de l’Homme, quelle que soit son origine. On retrouve en effet des ébauches, portraits et autres, à travers tous les continents, dès lors que l’être humain a su représenter visuellement son environnement.

Ce brave compagnon qu’est le chien a su se faire une place de choix dans l’esprit des hommes, et constitue aujourd’hui encore l’un des animaux les plus proches, les plus compréhensifs et les plus complices, dont la relation avec son maître est parfois plus importante que tout.

Catégories Divers

Laisser un commentaire