Les spitz allemands

“Les Spitz séduisent par la beauté de leur fourrure redressée par un abondant sous-poil. Le cou pourvu d’une opulente collerette en forme de crinière et la queue touffue portée fièrement sur le dos frappent tout particulièrement.

Sa tête aux yeux vifs rappelant celle du renard et ses petites oreilles pointues rapprochées confèrent au Spitz son aspect impertinent caractéristique.”

Il s’agit là de l’introduction de son standard, qui est commun à tous les spitz allemands, du spitz-loup au spitz nain.

Nous parlerons ici des tailles : nain, petit, moyen et grand, le spitz-loup ayant son portrait à part.

La famille des spitz allemand se décline en plusieurs tailles, et en plusieurs couleurs, avec un standard commun.

Ici un noir et feu.

Le spitz-loup est juste un peu à part, et d’ailleurs il a fait partie du club français des chiens nordiques avant de rejoindre finalement le club du spitz allemand.

On dit rarement “spitz allemand”, et comme c’est le spitz le plus connu, on les appelle “spitz”, ce qui est une erreur puisque c’est le nom d’une famille, d’un type de chiens.

Et depuis qu’on connaît mieux les spitz finlandais, italien ou japonais, c’est devenu un problème de langage ! Lorsqu’on dit spitz nain ou moyen, c’est plus clair…

Son caractère et son comportement :
Un peu indépendant mais affectueux et aimant se faire caresser.

Que dit son standard ?

“Le Spitz allemand est toujours attentif, vif et extraordinairement attaché à son maître. Il est très réceptif et facile à éduquer. Sa méfiance envers les inconnus et l’absence de tout instinct de chasse font de lui un gardien idéal pour la maison en ville ou pour la ferme. Il n’est ni peureux ni agressif. Résistance aux intempéries, robustesse et longévité sont d’autres qualités qui le distinguent.”

NB : Attention, sans être un chien de chasse, il poursuivra les chat et les poules avec autant de bonheur qu’un “simple chien” !

De même, pour ne pas être peureux, il faut qu’il soit correctement élevé et socialisé.

C’est un chien qui, pour les petits et nains, est apprécié des gens qui aiment avoir un chien dans les bras et un chien à bichonner.

Mais aussi, il est suffisamment sportif, et capable de suivre vos longues marches ou un jogging.

C’est aussi un chien très débrouillard, persévérant à résoudre une situation. C’est même ce qui lui est le plus caractéristique !

Ce petit chien sympathique et vif recherche en permanence le contact avec ses maîtres et leur témoigne régulièrement de son affection. Il est toujours très proche de tous les membres de sa famille et n’aime pas trop rester seul.

Les enfants l’adorent car ils apprécient le dynamisme et les facéties dont il fait preuve en partageant leurs jeux. Il peut passer des heures à s’ébattre en leur compagnie, à condition d’être habitué jeunes aux enfants. Il faut aussi prendre garde à le protéger de la possible brutalité des plus petits, pour les spitz allemands de petite taille.

Il est à noter, surtout par rapport à d’autres spitz qui préfèrent souvent les enfants aux adultes, que les éleveurs disent souvent qu’ils ne sont pas spontanément portés vers les enfants, surtout pour les plus petites tailles.
Cela indique que les précautions prises pour des chiots de petite taille, et le manque d’habitude de chiots que l’on souhaite protéger, est à l’origine de cette caractéristique.

Il faut aussi distinguer les enfants qu’il connaît ou pas, car il est de toute façon assez méfiant vis à vis des étrangers. Cela dépendra donc de sa socialisation, qui doit être parfaite et précoce.

Doté d’une vigilance sans faille, c’est un bon avertisseur qui préviendra par des aboiements de toute intrusion et de tout bruit inhabituel. Ce chien intelligent ne pose pas de problème d’éducation, bien qu’il faille faire attention à une chose : la tendance à s’imposer qu’ont les chiens de petite taille ! Ils sont petits, alors on le protège au delà de l’âge nécessaire ! Il suffit d’être suffisamment ferme pour juguler son entêtement, tout en faisant preuve de douceur.
Plein d’astuces, n’oublions pas que le spitz allemand est aussi le « loulou » qui s’est fait une réputation de chien de cirque. Malicieux et sensible, il remarquera tout et cherchera à être en harmonie avec vous, ce qui vous demandera d’être cohérent dans votre attitude, seul moyen de bénéficier de la facilité d’éducation mentionnée par son standard… Et méfiez-vous, chien sachant vous faire fondre !

Son histoire et ses origines pour expliquer la race :
Il descend comme tous les spitz, à ce qu’on dit, du fameux « chien des tourbières », non pas qu’il vivait dans les tourbières, mais c’est grâce à la conservation dans la tourbe que les archéologues ont pu mettre à jour des ossements bien conservés. Et les chiens spitz sont de toute façon les races les plus anciennes.

Les petits spitz, loulous, ou poméraniens, ont un long passé de chien de compagnie.

Pour qui le spitz allemand est-il fait ?

Certains de ses défauts ne lui sont pas spécifiques, et pour d’autres, les connaître sert surtout à les prévenir par l’éducation, pour qu’ils n’apparaissent pas.
Enfin, une médaille ayant toujours deux côtés, ils sont souvent le revers d’une qualité. Faites le parallèle entre les deux listes.

Uranie

Ses bons cotés :
Il fait beaucoup de bisous, de préférence au cou et aux oreilles…

Il est réservé vis à vis des étrangers qui ne lui ont pas été présentés, et très fidèle envers ses maîtres.

Tera

Ses besoins en exercice ne sont pas trop importants, bien qu’il apprécie beaucoup les promenades.

Il s’entend plutôt bien avec ses congénères.

Les possibles revers de médaille :
Il est aboyeur, il ne faut pas le laisser faire, il faut intervenir pour lui montrer votre désaccord, de façon à ce qu’il s’arrête à la demande. C’est vous qui surveillez, pas lui ! Il restera de toute façon une bonne sonnette d’alarme…

Il aime faire plaisir mais il peut être une vraie tête de mule, surtout s’il trouve qu’on ne s’occupe pas assez de lui..

On trouverait alors le caractère hargneux et grognon d’un chien incompris réagissant à un environnement qu’il ne comprend pas.

Il a l’un des poils les plus fournis et les plus fins de la famille spitz, donc il faut bien s’occuper de son entretien.

Ses yeux peuvent couler, surtout s’ils sont très ronds, et il faut les soigner. Les couleurs claires peuvent se trouver tachées.

A savoir :
Recherchant l’osmose, vous devez veiller à le détacher de vous, pour pouvoir le laisser seul sans qu’il en souffre. Apprenez lui à rester seul de façon progressive, il doit avoir confiance que vous reviendrez systématiquement.

L’idéal pour lui :
C’est d’être un chien de famille, et il convient bien en appartement.

Utilisation :
Chien de compagnie
et chien de compagnie !
(et chien d’alarme…)

Entretien :
Plus facile qu’il n’y parait, mais quand même, prévoyez un peu de temps.

C’est l’un des spitz les plus fournis en poil !

Vérifiez chez l’éleveur qu’il soit déjà habitué à la brosse, il faut que ce soit fait tôt pour que ce soit une partie de plaisir.

Il est aussi très long à sécher en cas de bain…

Voir notre page générale sur le poil des races spitz.

Le poil préparé pour les expos est tout flou et vaporeux, mais votre chien de compagnie se portera très bien avec le poil normal, qui est légèrement méché.

Le poil en mue n’a rien à voir avec ce qu’on voit en photo d’habitude ou en expo…

Malgré une grosse fourrure, l’entretien est facile, un brossage par semaine est souhaitable de façon régulière.

Leur poil est un peu plus fragile, sans doute un peu plus fin, et nécessite un peu plus d’entretien que chez les autres spitz, qui peuvent se contenter d’un brossage encore plus espacé.

L’entretien pour les expos demande plus de travail, pour sculpter la forme, qui peut varier légèrement d’un pays à l’autre m’ont confié des exposants…

Santé :

Il est rustique, ne présente pas de maladie particulière, et peut vivre très vieux.

Dans les variétés claires, il faut bien nettoyer les yeux tous les jours pour éviter les cernes foncés disgracieux. Il est possible d’utiliser des produits liquides ou en crème pour limiter les cernes.

Chez les tout petits surtout, il faut faire nettoyer les dents très jeune et régulièrement, sinon le tartre aboutit très rapidement à des pertes de dents. Habituez absolument le chiot à lui mettre les doigts dans la bouche et à les passer sur ses gencives, à lui soulever les babines et procédez à toutes les préventions possibles pour éviter l’accumulation du tartre.

Conclusion :

Une boule d’amour dont le succès reste stable.

Si vous aimez bichonner un chien, son poil sera un grand plaisir, si vous savez en faire son plaisir aussi…

1 réflexion au sujet de « Les spitz allemands »
  1. Bonjour,
    J’aime beaucoup votre site, très interessant.
    J’ai lu avec intérêt vos commentaires sur les bichons.
    J’ai moi aussi un bichon maltais, il a maintenant 5 ans.
    Il est chou,très intelligent, mais fait tjs pipi à l’intérieur.
    Pourtant, je le sors très régulièrement.
    Que faire , n’est-il pas trop tard pour l’éduquer ?
    Merci de m’aider.
    Sigrid

    Répondre

Laisser un commentaire

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez