Le spitz-loup

« Les Spitz séduisent par la beauté de leur fourrure redressée par un abondant sous-poil. Le cou pourvu d’une opulente collerette en forme de crinière et la queue touffue portée fièrement sur le dos frappent tout particulièrement.

Sa tête aux yeux vifs rappelant celle du renard et ses petites oreilles pointues rapprochées confèrent au Spitz son aspect impertinent caractéristique. »

Il s’agit là de l’introduction de son standard, qui est commun à tous les spitz allemands, jusqu’au spitz nain.

Ce qu’il partage le plus avec les autres petits spitz, c’est l’impertinence de ses yeux malicieux, mais des yeux plus en amande, et ses petites oreilles pointues. Le spitz allemand, peu importe sa taille, est le plus fourni en poil de toute la famille spitz.

Ses yeux toujours parfaitement maquillés sont merveilleux, prolongés par ses typiques « branches de lunettes ».

Le spitz-loup est le plus grand de la famille spitz allemand, race qui se décline en plusieurs tailles, avec un standard commun. Le spitz-loup est pourtant un peu à part, et d’ailleurs il a fait partie du club français des chiens nordiques avant de rejoindre finalement le club du spitz allemand.

Appelé aussi keeshond, en général à l’étranger, au point de pouvoir se demander s’il y a eu 2 races très proches, il est représenté par une seule couleur, celle qui lui donne son nom.

Son caractère et de son comportement :
Que dit son standard ?

« Le Spitz allemand est toujours attentif, vif et extraordinairement attaché à son maître. Il est très réceptif et facile à éduquer. Sa méfiance envers les inconnus et l’absence de tout instinct de chasse font de lui un gardien idéal pour la maison en ville ou pour la ferme. Il n’est ni peureux ni agressif. Résistance aux intempéries, robustesse et longévité sont d’autres qualités qui le distinguent. »

NB : Attention, sans être un chien de chasse, il poursuivra les chat et les poules avec autant de bonheur qu’un « simple chien » !

De même, pour ne pas être peureux, il faut qu’il soit correctement élevé et socialisé.

Ce chien vif et attentif fait facilement une grande fixation sur son maître. Très vigilant, attaché à sa famille et méfiant avec les inconnus, le cocktail vous offrira un bon gardien, mais aussi une belle sonnette d’alarme !
Plein d’astuces, n’oublions pas que le spitz allemand est aussi le « loulou » qui s’est fait une réputation de chien de cirque. Malicieux et sensible, il remarquera tout et cherchera à être en harmonie avec vous, ce qui vous demandera d’être cohérent dans votre attitude, seul moyen de bénéficier de la facilité d’éducation mentionnée par son standard…

Cette petite personnalité fait dans la confiserie : il sait vous enrober et vous faire fondre !

Son histoire et ses origines pour expliquer la race :
Il descend comme tous les spitz, à ce qu’on dit, du fameux « chien des tourbières », non pas qu’il vivait dans les tourbières, mais c’est grâce à la conservation dans la tourbe que les archéologues ont pu mettre à jour des ossements bien conservés. Et les chiens spitz sont de toute façon les races les plus anciennes.

On sait surtout que le spitz-loup a été connu comme étant le chien des mariniers sur les péniches hollandaises. Chien de garde, il n’a été ni berger ni chien de chasse, une exception dans la famille spitz. Il ne faut pas croire pour autant qu’il ne poursuivra pas les animaux, tout chien restant un carnivore et donc un prédateur.

Le spitz-loup a été choisi au milieu du XXième siècle pour être la race croisée avec le chow-chow, croisement qui deviendra l’eurasier, avec un ajout de sang samoyède.

Pour qui le spitz-loup est-il fait ?

Certains des défauts du spitz loup ne lui sont pas spécifiques, et pour d’autres, les connaître sert surtout à les prévenir par l’éducation, pour qu’ils n’apparaissent pas. Enfin, une médaille ayant toujours deux côtés, ils sont souvent le revers d’une qualité. Faites le parallèle entre les deux listes.

Chiot de 5 mois

Ses bons cotés :
Il a le caractère précoce et ressemble vite à un mini adulte dans ses manières.

Il fait beaucoup de bisous, de préférence au cou et aux oreilles…

Chien calme, il accepte assez bien de rester seul sans faire de bêtises, à la maison ou en voiture, même s’il préfère nettement vous accompagner partout.

Le chiot est propre plutôt rapidement.

Il est réservé vis à vis des étrangers qui ne lui ont pas été présentés, et très fidèle envers ses maîtres.

Il est bon gardien malgré sa taille, impressionnant par sa couleur et son regard.

Ses besoins en exercice ne sont pas trop importants, bien qu’il apprécie beaucoup les promenades.

Il s’entend plutôt bien avec ses congénères.

Le spitz-loup est nettement plus petit que le samoyède.

Les possibles revers de médaille :
Le revers de sa première qualité est qu’il ne faut pas se rater ni dire qu’il est petit et qu’on verra plus tard. Il faut s’occuper de son éducation tout de suite.

Il est aboyeur, il ne faut pas le laisser faire, et intervenir pour lui montrer votre désaccord, de façon à ce qu’il s’arrête à la demande. C’est vous qui surveillez, pas lui ! Il restera de toute façon une bonne sonnette d’alarme…

Vers l'âge de 5 mois, les chiots ont une grosse fourrure laineuse, alors que la face prend le poil lisse de l'adulte, avec un faciès un peu ingrat de "babouin" !

Il aime faire plaisir mais il peut être une vraie tête de mule, surtout s’il trouve qu’on ne s’occupe pas assez de lui.

Il faut le brosser quand il mue.

Il a l’un des poils les plus fournis de la famille spitz, donc il peut plus facilement souffrir de gratouilles à cause de la chaleur ou du poil mort mal brossé.

Il a pour certains la réputation d’être gourmand et chapardeur, peut-être des mauvaises habitudes parce qu’il sait trop bien demander ?

Il gratte beaucoup des pattes pour communiquer.

A savoir :
Recherchant l’osmose, vous devez veiller à le détacher de vous, pour pouvoir le laisser seul sans qu’il en souffre. Il émane tellement d’énergie d’amour de lui que vous aurez vous-même du mal à vous en détacher ! Apprenez lui à rester seul de façon progressive, il doit avoir confiance que vous reviendrez systématiquement.

L’idéal pour lui :
C’est d’être un chien de famille, surtout s’il y a des enfants, ou pour les personnes âgées et les personnes seules.

C’est un chien qui convient bien en appartement. Soyez alors sûrs qu’il n’est pas peureux s’il est mis en situation nouvelle à la ville, avec la foule et les voitures.

Utilisation :
Chien de compagnie et chien de garde pour prévenir.

Entretien :
Plus facile qu’il n’y parait, mais quand même, prévoyez un peu de temps.

C’est l’un des spitz les plus fournis en poil !

Vérifiez chez l’éleveur qu’il soit déjà habitué à la brosse, ou demandez-lui de bien l’avoir fait avant, pour que ce soit une partie de plaisir. Il est aussi très long à sécher en cas de bain…

Voir notre page générale sur le poil des races spitz.

Le poil préparé pour les expos est tout flou et vaporeux, mais votre chien de compagnie se fera très bien au poil normal, qui est légèrement méché.

Conclusion :

C’est un excellent chien de famille, mais qui se montrera cabochard et désagréable, vindicatif même, s’il ne se sent pas compris ou s’il est délaissé.

Si vous aimez bichonner un chien, son poil sera un grand plaisir, si vous savez en faire son plaisir aussi.

Ces articles peuvent vous intéresser :

Laisser un commentaire