Les tiques chez le chien

Comme s’il n’était pas suffisant de prémunir nos animaux contre les piqûres de puces et de moustiques, voilà qu’il faut aussi les protéger contre les tiques.

Pour ceux qui n’ont jamais vu de tiques, disons qu’il s’agit d’un parasite cutané de la forme d’un pépin de pomme de couleur brunâtre qui peut atteindre jusqu’à 6mm de long. Elles sont du même groupe que les araignées et possèdent quatre paires de pattes. Une fois qu’elles ont repéré leur hôte (chat ou chien), elles recherchent une zone à peau fine, généralement vers la tête, les oreilles pour s’y fixer et prendre leur repas. On peut aussi les retrouver dans le cou et le dos. Elles font ensuite pénétrer leur rostre dans la peau et y sécrètent un cément pour consolider leur fixation, ce qui fait qu’on ne peut pratiquement pas les déloger. Elles ne décrocheront qu’une fois repues de sang, soit de trois à 14 jours.
Le problème avec les tiques, c’est qu’elles peuvent provoquer de l’anémie et transmettre de graves maladies comme la maladie de Lyme. Sans compter qu’elles peuvent engendrer de fortes réactions inflammatoires au site de la piqûre et parfois des abcès. Ces infections et gonflements cutanés apparaissent souvent lorsqu’on tente d’enlever une tique vivante et que le rostre (partie de la tête) reste enfoui sous la peau.

{loadposition pub}

Chez les humains, les tiques peuvent aussi transmettre de nombreuses maladies causées par des virus, des bactéries, des rickettsies ou de protozoaires. C’est pourquoi, il est important de protéger nos animaux et indirectement nous-mêmes.
En général, les chiens risquent d’être infestés par ce parasite lors de randonnées en forêt ou en bordure de celles-ci, dans les buissons ou les herbes hautes. Plus vous descendez géographiquement vers le sud, plus les probabilités d’en rencontrer augmentent. Il est à noter qu’il existe plusieurs variétés de tiques et que différentes espèces peuvent en être affectées comme le chevreuil, le lièvre et exceptionnellement certains oiseaux et petits mammifères.
Si vous trouvez une tique sur votre chien, il est important de l’enlever le plus tôt possible mais pas à mains nues afin d’éviter toute contamination. Utilisez une pince pour saisir la tique le plus près possible de la peau en exerçant une traction perpendiculaire à celle-ci. Doucement et sans torsion, forcez la tique à lâcher prise en évitant surtout de la briser, ce qui laisserait le rostre dans la peau, provoquant ainsi une future irritation.
Dans tous les cas, la prévention est toujours la meilleure solution et elle peut se faire en réduisant les activités aux endroits susceptibles d’être infestés de tiques et en utilisant certains répulsifs disponibles chez votre vétérinaire avant chaque sortie. Évidemment, pour vous, les mêmes recommandations s’appliquent, à la différence près que vous avez la possibilité d’avoir recours à des vêtements qui pourront recouvrir une grande partie de votre corps, ce qui n’est pas possible avec les animaux.
Pour les chiens qui malgré toutes les précautions risquent d’être en contact avec des tiques, il serait important de discuter avec votre vétérinaire de la possibilité de procéder à une vaccination contre la maladie de Lyme.

La meilleure pince à tiques

{amazonWS:itemId=B01E903918}

Le meilleur collier anti-tiques et puces

{amazonWS:itemId=B007XZIV9C}

Voter
Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      Rémi Guérin : éducateur canin et comportementaliste pour chien