Prendre soin de l’hygiène de son chien

Les soins et l’hygiène sont très importants pour la santé de votre chien. Mais garder son chien propre ne signifie pas seulement le baigner : il existe de nombreuses autres opérations d’hygiène quotidiennes et périodiques qu’il ne faut pas négliger. Voyons ce qu’elles sont et comment elles doivent être réalisées.

Le poil

Tout d’abord, le poil du chien doit être correctement soigné et peigné : pour cela, il est nécessaire de disposer d’une brosse ou d’un peigne spécialement conçus pour nos amis à quatre pattes, de préférence avec des dents larges, car ils éviteront ainsi de tirer et d’arracher le poil, ce qui serait évidemment gênant et douloureux pour notre chien. Vous pourriez également avoir d’un bon pulseur pour chien. Cela permet de sécher le poil efficacement !

Cette opération d’hygiène canine doit être répétée fréquemment, voire tous les jours, surtout pour les races à poils longs ou moyens et à sous-poil abondant ; vous éliminerez ainsi les poils morts, ainsi que les éventuels résidus de saleté et vous aurez également la possibilité de contrôler l’état de santé de la peau de l’animal, en remarquant la présence éventuelle de parasites.

Vous éviterez de trouver dans la maison des poils épais tomberaient naturellement, surtout à l’époque de la mue (deux fois par an – au printemps et en automne). Si vous remarquez la présence de nœuds dans le poil, plus fréquente chez certaines races comme le Shih Tzu, il conviendra de les couper à l’aide de ciseaux ordinaires s’ils sont peu nombreux, tandis que si le poil est très emmêlé, vous devrez contacter un bon toiletteur.

Toilette de la partie intime des chiens

Les parties intimes sont tout aussi importantes pour l’hygiène du chien : nos amis à quatre pattes ont souvent tendance à se lécher ; en agissant ainsi, non seulement ils ne se “lavent” pas avec la salive, mais ils risquent d’ingérer les bactéries présentes dans l’urine et les matières fécales, avec la possibilité de contracter des infections.

Pour garder les parties intimes de votre chien propres, il suffit d’utiliser des lingettes désinfectantes disponible sur le site Vétocanis, en les passant délicatement sur les zones concernées tous les jours.

Nettoyage des oreilles

Le nettoyage des oreilles ne doit absolument pas être négligé : les chiens sont en effet assez sujets à développer des otites et autres infections, il est donc important de garder le pavillon propre.

Pour ce faire, il faut utiliser un morceau de gaze stérile ou un coton (celui utilisé pour se démaquiller) humidifié avec un peu d’eau oxygénée, en prenant soin de l’essorer pour qu’il ne coule pas trop ; il faut ensuite nettoyer doucement l’oreille sans aller trop en profondeur pour ne pas risquer de l’endommager, mais en essayant d’éliminer toutes les sécrétions et les impuretés.

Il est bon de répéter cette opération d’hygiène canine au moins tous les dix jours environ surtout pour les chiens avec oreilles tombantes.

Il est préférable de ne pas utiliser de boules de coton ou de bouts de tissu qui pourraient laisser des résidus ou des fils qui, en se déposant à l’intérieur de l’oreille, risquent de provoquer une inflammation. Vous trouverez des produits d’hygiène pour chiens sur ce site.

Nettoyage des yeux

Dans l’hygiène du chien, les yeux doivent également être correctement soignés : souvent, au réveil ou, par exemple, après un trajet en voiture avec la fenêtre ouverte, nos amis à quatre pattes ont tendance à développer un larmoiement des yeux. Il suffit de l’enlever également tous les jours, selon la nécessité, toujours avec une gaze ou un disque de coton mouillé d’eau ou avec des solutions ophtalmiques appropriées.

Les pattes

Les pattes du chien, même s’il s’agit d’une partie du corps apparemment moins délicate, doivent être contrôlées : en particulier, il est bon de regarder de temps en temps que, après la promenade dans la rue, mais surtout dans les bois, aucun résidu de saleté ou de corps étranger (comme des morceaux de brindilles) ne soit coincé entre les doigts et, si nécessaire, de les enlever. Il est bon de vérifier l’état de santé générale des coussinets.

Couper les ongles

Elle est nécessaire surtout pour les chiens domestiques, qui vivent en appartement et qui, s’ils ne font pas beaucoup d’exercice, n’ont pas la possibilité de les user. Les ongles poussent alors de manière excessive, empêchant le chien de poser correctement sa patte sur le sol et provoquant parfois même des douleurs, tout en lui faisant courir le risque de glisser, surtout en appartement, où le bout des doigts ne peut pas adhérer aux sols. Lorsque l’on entend que le chien fait ce “tic-tac” étrange en se promenant dans la maison, cela signifie que ses ongles sont trop longs.

Pour s’assurer que les ongles de votre chien gardent la bonne taille, vous pouvez l’emmener faire de longues et fréquentes promenades ou les couper avec des coupes ongles spéciaux vendus dans toutes les animaleries, en fonction de la taille du chien.

Cette opération est plus délicate chez certaines races, comme le berger allemand ou le caniche, car, comme leurs ongles sont entièrement noirs, il n’est pas facile de comprendre jusqu’où il faut les couper et il y a donc le risque de toucher les veines à l’intérieur de l’ongle, ce qui provoque douleur et saignement.

Il est conseillé de couper une petite partie de l’ongle à la fois pour être sûr de ne pas blesser l’animal.

Si vous n’avez vraiment pas envie de le faire, contactez un bon toiletteur ou votre vétérinaire.

Laisser un commentaire