La socialisation du chien en quoi cela consiste ?

0
877
socialiser un chien

La socialisation est le processus au cours duquel un individu apprend et intériorise les normes et les valeurs tout au long de sa vie, dans la société à laquelle il appartient, et construit son identité sociale. Elle est le résultat à la fois d’une contrainte imposée par certains agents sociaux, mais aussi d’une interaction entre l’individu et son environnement.

En clair : La socialisation est le résultat de l’expérience d’un individu durant toute sa vie où il apprendra et s’adaptera aux situations auxquelles il sera confronté.

Pourquoi doit on sociabiliser un chien ?

Le but de la sociabilisation est de permettre au chien de se sentir à l’aise dans toutes les situations possibles : présence de chiens, de divers animaux, divers hommes (de couleur, d’âge, de taille différentes par exemple) ou des lieux, bruits… Il serait bien que le chien n’ait peur de rien, ou presque ! Tout ce que l’on peut amener le chien à connaître. Il est important de se projeter dans l’avenir afin d’étudier avec sérieux, toutes les expériences que vous devrez peut-être faire vivre à votre chien. Vous devez préparer votre chien à ses expériences. Sinon un jour il pourrait mordre !

habituer son chien à la ville

Le manque de socialisation est un problème TRÈS TRÈS récurrent. On peut le constater chez les chiens agressifs envers leurs congénères par exemple, ou alors lors d’un manque d’écoute à l’extérieur à contrario de chez sois. Bien souvent ces problèmes sont dus à la peur.

  1. Si votre chien n’a pas eu l’occasion de côtoyer plusieurs de ses congénères durant sa vie (chiot jusqu’à adulte), il se pourrait que votre chien se sente en danger face à un congénère dont il ne connait pas les codes de communications par exemple. Je vous invite à consulter l’article sur la communication chez le chien.
  2. Si vous promenez votre chien dans un endroit qu’il ne connait pas, il se peut qu’il soit effrayé par des bruits, des visuels inconnus, des odeurs (travaux de voirie, voitures, motos …). La peur est une émotion très puissante, nous parlons de SURVIE, c’est l’émotion qui domine toutes les autres. Vous comprenez donc que si votre chien se sent dans un milieu hostile son cerveau n’aura pas la capacité de vous écouter comme chez vous (où il se sent en sécurité, c’est le monde où il vit tous les jours).

Socialiser un chiot

socialisation chiot

Quand un chiot vient au monde, il ne connait pas grand chose. Nous allons parler de deux notions.

L’innée : désignant les traits qui dépendent du patrimoine héréditaire de l’espèce. En éthologie, on parle aussi d’instincts pour désigner des comportements ainsi spécifiés par les gènes.

L’acquis : désignant les caractères qui résultent des facteurs environnementaux. Les comportements acquis sont ainsi le résultat de l’expérience, de l’apprentissage individuel (par exemple, dans le cas de réflexes conditionnés : l’éducation).

Le processus de socialisation commence dans le ventre de la mère, c’est à dire que pendant la création du chiot, si la mère ressent beaucoup de stress, de peur, cela peut influencer déjà le futur nouveau né dans cette direction. Le but est de chercher le contraire. La base est d’avoir une mère ayant un bon confort de vie ainsi qu’un comportement « normal ». Une fois que le chiot est né nous parlons d’apprentissage. C’est la période qui va le plus influencer la vie du chien, même si un chien apprend toute sa vie, ce sont les premiers mois après sa naissance qui auront la plus grande influence.

Pour faire une comparaison un peu caricaturale : un humain n’apprendra jamais aussi vite à faire du vélo à 50 ans qu’à 5 ans. Un enfant ne se pose pas autant de questions, il a moins peur car il n’a pas vécu les mêmes expériences qu’un adulte (blessures, risques …).

N’oublions pas que nous ne parlons pas d’éducation : assis couché etc… nous parlons de l’adaptation du chien dans différentes situations du quotidien, faire en sorte que le chien se sente bien partout et dans un maximum de conditions.

Manipulation

Les jeunes chiots doivent être câlinés et manipulés quotidiennement par autant de personnes différentes que possible. Veillez à ce que le contact soit doux et agréable pour le chiot. Tenez le chiot dans différentes positions, touchez doucement ses pattes, frottez son museau, caressez son dos et ses flancs, regardez dans ses oreilles. N’hésitez pas à mimer des soins vétérinaires pour préparer votre chien au jour où il en aura besoin.

Vous pouvez par exemple regarder ses dents, ses oreilles. Vous pouvez regarder sur internet le médical training pour chien.

Sons

Accoutumez votre chiot à de nombreux sons différents, en veillant à ne pas l’inonder de trop de bruit trop rapidement, surtout si vous sentez que votre chiot est sensible. Exposez-le aux bruits de la cuisine, aux sonneries de téléphone, aux enfants qui jouent, aux cris des sportifs à la télévision, aux radios, aux autobus qui passent, etc.

Apprenez à votre chiot à être seul

Les chiots doivent apprendre à tolérer d’être complètement seuls, séparés des autres personnes et des animaux tous les jours pour éviter de développer l’anxiété de séparation.

Total confiance envers les humains

Il n’est pas nécessaire de montrer au chien qui est le patron ou d’essayer de le dominer. Les approches conflictuelles telles que le fait d’immobiliser votre chien ou de lui donner des coups de bâton se retournent souvent contre vous et créent l’agressivité que les propriétaires de chiens cherchent à éviter. Concentrez-vous sur la récompense des comportements corrects et sur la prévention des comportements indésirables pour apprendre à votre chiot les règles humaines et établir une relation de confiance.

Présentez votre chiot à plusieurs nouvelles personnes chaque jour, en veillant à ce que les interactions soient agréables et non menaçantes. Veillez tout particulièrement à organiser des rencontres agréables avec des hommes inconnus et des enfants bien élevés.

Socialiser votre chien adolescent

Bien que la période de socialisation d’un chien se termine généralement vers l’âge de 4 à 5 mois, nous vous recommandons de continuer à socialiser votre chien pendant au moins la première année de sa vie.

Continuez à présenter votre chien à de nouvelles personnes

Les chiens ne restent sociables que lorsqu’ils sont continuellement exposés à des personnes non familières. Une exposition agréable et continue à de nouvelles personnes maintient l’idée que les étrangers sont une bonne nouvelle au premier plan dans l’esprit de votre chien.

Continuez à présenter votre chien à d’autres chiens

Il existe de nombreuses façons de le faire : les parcs pour chiens, les groupes de jeu, les sorties avec les chiens des amis et les simples promenades en laisse sont autant de moyens d’y parvenir. Sans cette expérience, les chiens peuvent perdre leur capacité à savoir comment se comporter de manière appropriée avec d’autres chiens.

Variez vos promenades

Essayez d’éviter d’emprunter le même itinéraire de promenade tous les jours. Laissez votre chien découvrir des environnements variés, des trottoirs aux chemins de terre. Votre chien en pleine croissance bénéficiera ainsi de la stimulation mentale dont il a tant besoin.

Apprenez à votre chien à être seul

Pour prévenir l’anxiété de séparation, il est essentiel de prévoir des moments de solitude quotidiens, sans personne ni autre animal à proximité. Utilisez une barrière pour bébé pour empêcher votre chien de vous suivre constamment lorsque vous êtes à la maison. Demandez à un ami de garder votre chien pendant une heure régulièrement.

Ne punissez pas la peur

La plupart des manifestations d’agressivité sont le résultat de la peur. De nombreux propriétaires sont pris au dépourvu lorsque leur chiot, normalement gentil, réagit de manière craintive à un nouveau chien ou à une nouvelle personne. À partir de 5 mois environ, votre chien peut commencer à interpréter tout ce qui ne lui est pas familier comme une menace et, en général, il fuira ou affrontera ce qui l’effraie. Punir cette réaction ne fera que confirmer sa peur. Associez plutôt ce qui fait peur à votre chien avec une très bonne friandise.

Continuez à manipuler votre chien

Assurez-vous que votre chien est à l’aise avec les différentes parties de son corps qui sont manipulées. Ainsi, s’il doit être manipulé en cas d’urgence, il sera moins susceptible de mordre. Soyez attentif à la raideur du corps, au blanc des yeux, à la fermeture de la gueule et aux tentatives de fuite. Si vous voyez ces signes, cessez de manipuler votre chien.

La socialisation de votre chien adulte

« Je dois socialiser mon chien de trois ans. Comment dois-je m’y prendre ? » Nous entendons fréquemment cette question car les propriétaires veulent donner à leur chien la vie la plus complète possible, ce qui, pour beaucoup, suppose de jouer avec d’autres chiens.

Le jeu chez les chiots et chez les chiens adultes

Le jeu sans laisse est bénéfique pour les chiots qui apprennent les signaux de communication entre chien, mais cette même pratique peut avoir des effets néfastes sur les chiens adultes. Bien qu’il y ait des exceptions, lorsque les chiens atteignent la maturité sociale entre un et trois ans, ils n’aiment souvent plus jouer avec de grands groupes de chiens inconnus. Ils peuvent tenter d’éviter les chiens, se tenir près de leur maître, ou même grogner et mordre les jeunes chiens turbulents qui s’approchent trop près d’eux. Ce comportement est souvent considéré à tort comme anormal, alors qu’il est en fait assez courant.

Organiser des moments de jeu pour votre chien adulte

Si vous souhaitez absolument que votre chien passe du temps avec d’autres chiens, commencez par lui présenter un chien à la fois. Invitez une amie à emmener son chien doux et facile à vivre en promenade avec vous et votre chien. Laissez une distance entre les chiens pendant qu’ils s’habituent l’un à l’autre. Si les deux chiens semblent détendus tout au long de la promenade, permettez-leur de se renifler brièvement. Veillez à ce que les laisses soient lâches et que chaque interaction soit brève. Si l’un des chiens semble se crisper, appelez les chiens l’un après l’autre d’une voix agréable et détendue. Si les deux chiens semblent détendus et que leur queue remue, envisagez une session sans laisse.

N’hésitez pas à chercher un éducateur canin qui peut vous proposer son aide et vous amener à mettre votre chien en contact avec ses congénères.

Pensez aussi aux comportementalistes canin qui peuvent vous enseigner la théorie afin de vous permettre de bien comprendre votre chien et savoir ce que vous devez lui offrir. Vous pouvez également continuer de lire ces guides sur les chiens et leurs comportements

Previous articleDressage & éducation du chien à la marche en laisse
Next articleAssociation Etho-logis
Je suis éducateur canin à Bordeaux et comportementaliste canin. Je suis professionnel de l'éducation canine depuis 2008, j'ai été formé par le créateur du métier de comportementaliste (Michel Chanton). Depuis ce jour, j'ai ouvert ce blog pour vous offrir des conseils sur les chiens, l'éducation, le comportement mais aussi l'alimentation. Maintenant que j'ai plus de 10 ans expériences, j'ai eu l'occasion de rencontrer plus de 5000 chiens de tout âge, de toutes races et avec des problèmes divers et variés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here