Le lapinporokoira, berger finnois de Laponie

Le lapinporokoira, poro pour les intimes, est un chien très attaché et dévoué à son maître. C’est une race des plus affectueuse qui a toute sa place dans la famille.
Extrêment sociable avec les autres animaux et les autres chiens il sera cependant plus à l’aise au sein d’une meute de quelques individus seulement.
Superbe compagnon pour les plus petits, le Lapinporokoira est très sympa avec les jeunes enfants.

Le berger finnois de laponie fait partie du groupe 5 des races de chiens primitives.

Intelligent, plutôt facile a dresser, il présente de très bonnes prédispositions à l’entraînement.
C’est un chien très joueur même à l’âge adulte et un terrain et de longues balades seront nécessaires pour le défouler ( 2h ou plus ) chaque jour.
Calme à l’intérieur, il déborde d’énergie à l’extérieur. Le poro a besoin d’être stimulé et de travailler sans quoi il va déprimer. C’est un chien qui a besoin d’un maître dynamique, qui a du temps à lui consacrer et qui lui propose des exercices réguliers pour qu’il puisse pleinement s’épanouir.
Le mieux pour le poro c’est de pratiquer une activité comme le pistage, l’agility, l’obéissance d’autant plus qu’il excelle dans ses disciplines. Il est aussi doué pour le travail sur troupeau.
Son seul défaut, si on peut appeler cela un défaut, c’est un chien qui aboit facilement au travail (comme beaucoup de chiens de berger) ou quand il est excité et vous devrez lui apprendre à maîtriser cette tendance dès son plus jeune âge.
En résumé le poro est un chien très polyvalent qui convient tout à fait à des personnes sportives, ou pratiquant des disciplines sportives avec leur chien. Si vous voulez en faire simplement un chien de compagnie prévoyez lui beaucoup de temps sinon il risque de s’ennuyer.

L’alimentation du berger finnois de Laponie

Le lapinporokoira à besoin d’une très bonne source de protéines afin de former sa morphologie correctement. Le chien est un carnivore et donc doit manger essentiellement de la viande. Nous vous conseillons ces marques de croquettes :

Consultez notre guide sur les croquettes : les meilleures croquettes pour chien, voici la version pour les croquettes pour chiots.

Pour la construction du chien, il est très important de choisir la bonne alimentation. Ces marques font partie des plus haut de gamme dans le milieu de la nourriture pour berger finnois de Laponie. Par contre si vous vous demandez si il vaut mieux que le chien mange des croquettes ou de la viande, la réponse sera la viande bien sur. Il est sur qu’une bonne viande sera plus riche et sera une meilleure source de bonnes protéines.

Le regard attentif de ce chien réfléchi et fidèle laisse entrevoir de grandes qualités.

C’est un chien particulièrement malléable, en même temps que sensible et demandant un minimum de psychologie pour ne pas le heurter.

Calme, rustique, facile à éduquer, c’est un chien très agréable à vivre, malgré une tendance bergère à donner de la voix.

Le nom complet de ce berger finlandais est le berger finnois de Laponie.
ou Lapinporokoïra (en finnois)
ou Laponian herder (en anglais)

Discret physiquement, ce n’est pas un frimeur !

Pas collant, il a par contre besoin d’une activité mentale pour s’occuper.

Il est en même temps actif dehors et tranquille le reste du temps à la maison.

C’est un chien qui, malgré une certaine indépendance bien agréable quand on est occupé, est très désireux de plaire et d’être entraîné à n’importe quelle activité par son maître. Le dressage est d’ailleurs facile par la douceur et il apprend vite si l’on maintient sa confiance.

Il est à noter qu’il est souvent plus silencieux que les autres bergers nordiques, c’est un point variable selon les chiens et les circonstances.

Son caractère et son comportement :


Les Finlandais en parlent :

« Le berger lapon est une rareté, perle précieuse de l’histoire culturelle de la Finlande.

Le chien de rennes est un souffle du passé, un reflet de la mythologie lapone avec son shamanisme, ses trolls, avec ses herbes sacrées et leur fumée dans la lumière qui tremble entre les branches de bouleau… C’est cela le berger lapon. Il représente aussi le dur travail sous des conditions sévères, la générosité et la dévotion à son travail et à ses pairs. »

Ce paragraphe aide à comprendre la race telle qu’elle est aujourd’hui, y compris son caractère.

Pour qui le berger finnois est-il fait ?
L’intérêt d’un chien de race est de savoir à l’avance si notre choix correspond au mieux à nos attentes.

Il y a très peu de bergers finnois en France, mais tout le monde est unanime sur leur calme dès leur plus jeune âge. C’est aussi un chien qui aime avoir une activité à faire avec ses maîtres.

La bergère Varjo et son
Copain golden.

Ses bons cotés :
C’est le plus berger des races nordiques.

Obéissant, calme, amical, énergique et zélé.

Chien énergique mais calme, tranquille, docile et doux, c’est un excellent chien de compagnie, pour peu qu’il n’ait pas une vie ennuyeuse.

Il est plus gardien que ces cousins nordiques et surveille les alentours de la maison avec vigilance car, bien que non agressif, il est réservé avec les inconnus.

Il prévient immédiatement, mais uniquement lorsqu’il y a quelqu’un très proche de la maison, pas pour trois fois rien.

Il est particulièrement adapté aux disciplines canines, largement pratiquées par leurs maîtres en Finlande, car il est zélé et énergique, sans être nerveux.

C’est un chien qui reste facilement aux alentours en regardant son maître.

Il est obéissant si confiance et coopération sont les bases de la relation, rejoignant en cela les autres races primitives, travaillant AVEC et non POUR l’homme.

Bien que peu exigeant, il tirera le meilleur de lui même si vous lui offrez de l’exercice (mental, pas uniquement physique), canalisant son désir de plaire dans une activité.

Il a un bon relationnel aux autres chiens.

Son poil est très facile d’entretien, et bien résistant à la pluie.

Les finlandais sont très attentifs à conserver les capacités de travail au troupeau de la race, car la sélection sur les aptitudes d’un chien fait les meilleurs chiens de compagnie.

En effet, c’est grâce à cette sélection rigoureuse depuis des millénaires que l’on peut conserver à une race ses qualités de bonne santé et de caractère agréable.

Les possibles revers de médaille :
Il est rare que l’on mentionne les défauts d’un chien, en général parce que le rédacteur fait partie des gens qui ne sont pas dérangés par ceux-ci.

Certains des défauts du berger finnois ne lui sont pas spécifiques, et pour d’autres, les connaître sert surtout à les prévenir par l’éducation, pour qu’ils n’apparaissent pas.

Enfin, une médaille ayant toujours deux côtés, ils sont souvent le revers d’une qualité…

C’est un chien extrêmement sensible aux ambiances, donc il supporte mal l’énervement ou l’impatience, et encore plus les réprimandes non comprises.

C’est un chien de berger, donc il a besoin d’une activité avec son maître, il faut lui apprendre des choses à faire, pas se contenter d’exercice physique.

Il perd vite confiance en lui en cas d’incompréhension d’un maître qui croirait bien faire.

Chien zélé, il se découragera ou ne sera pas efficace certains jours, si vous êtes nerveux ou si vous manquez de cohérence et de constance.

Au départ, même si vous faites au mieux, la chienne surtout, peut avoir des jours où elle fait figure de « chien battu » parce qu’elle manque de confiance en elle, alors que la veille ou le lendemain tout va bien !

Il peut être bruyant par grande solitude, sinon, au contraire, on ne l’entend pas trop.

Ce n’est pas un chien qui apprécie les grandes meutes de chiens, rien à voir avec un husky. C’est un chien de berger qui apprécie donc les relations personnelles à deux plus qu’en groupe.

S’il n’est pas bagarreur lors de rencontres de chiens, il peut quand même le devenir en groupe si vous avez plusieurs chiens et que vous perturbez leurs positions respectives.

L’idéal pour lui :

Il convient particulièrement :

A ceux qui aiment les chiens pas trop envahissants physiquement, qui établissent le lien plutôt par le regard et les activités partagées. (mais il n’a pas l’indépendance attribuée à certaines races nordiques.)

Aux gens calmes qui veulent un chien serein.

Aux familles avec des enfants, car il est doux.

Aux gens qui n’aiment pas les rapports de force avec leur chien.

Aux femmes au foyer, aux travailleurs indépendants ou aux personnes qui peuvent l’avoir avec eux au travail, même dans un bureau, où il sera calme.

Pour un compromis appartement et sport.

Aux joggers ou marcheurs qui veulent un chien sans laisse.

A ceux qui veulent un chien à la fois affectueux et indépendant.

A ceux qui veulent pratiquer un sport canin de type agility, obéissance, pistage, car l’exemple en Finlande est concluant.

Si vous êtes tenté par un chien de type border collie ou berger australien, mais en plus calme !

La bergère Varjo à gauche, et un border collie.

Il ne convient pas vraiment :

Si vous préférez les chiens avec du « répondant » en face, avec « du caractère » genre terrier.

Si vous vous énervez facilement.

Si vous êtes assez occupé et voulez un chien pour « être là » et faire des câlins, mais sans pratiquer de « hobby canin ».

Si vous voulez un chien qui aille voir tout le monde, et plus collant physiquement, choisissez plutôt son collègue le lapinkoïra, ou le samoyède (qui sont à poil long par contre).

Utilisation :
chien de compagnie

chien de berger

chien d’utilité et de sport en pistage, obéissance, agility…

A savoir :

Faisons connaître cette race pleine de qualités en France !

Elle est rare aussi en Finlande, où ses amateurs enthousiastes la font progresser, car, si son physique est quelconque, son tempérament est superbe.

Vous pouvez en avoir un simplement comme chien de compagnie, ou le faire connaître dans un club, par exemple en faisant de l’agility ou du pistage, c’est ce que font les finlandais.

Il serait intéressant de tester ses qualités au troupeau pour comparer avec d’autres races bergères plus connues, et voir où se développent ses qualités spécifiques. Avis aux amateurs…

Mâle ou femelle ?

(N.B. Bien sur, toutes les généralités ont des exceptions…)

La différence entre les deux est nette.
Au niveau de la taille déjà, le mâle donne bien plus une impression de grand chien, pas loin de la taille d’une chienne husky, puisqu’il dépasse souvent les 50 cm.

La taille d’une chienne commence à 43 cm.

Au niveau caractère, comme nous l’avons déjà dit, la chienne est bien plus effacée, le mâle a nettement plus d’aplomb. Il n’a pas cette tendance à s’écraser.

Entretien :
Il est réduit, c’est un chien à poil de nordique avec du sous poil, mais assez court.

Il y a bien sûr une mue et brossage à cette période.

Voir notre page générale sur le poil des races spitz.
C’est un poil en fait des plus avantageux !

Conclusion :

Une merveille à découvrir si vous voulez un chien pas trop grand, doux et facile à vivre.

Vous l’apprécierez également si vous êtes amateur de sport canin de type agility, ou si simplement vous aimez vous balader avec un chien qui reste là même quand vous êtes rêveur.

Encore une fois, le monde moderne hérite d’une sélection millénaire pour aboutir à un bon chien de compagnie, grâce aux peuples nordiques, lapons ou sâmes !

Grâce à leur vigilance, les finlandais ont sauvé leurs races locales d’une extinction due à la moto neige pour s’occuper des troupeaux.

Les brassages de population auraient aussi compromis leur pureté due à l’isolement géographique.

2 réflexions au sujet de “Le lapinporokoira, berger finnois de Laponie”

  1. Bonjour,
    Il est dommage que sur votre photo vous présentiez le chien finnois de laponie (LAPINKOIRA) et non pas le Berger finnois de Laponie (LAPINPOROKOIRA).
    Je viens de réserver une petite chienne berger finnoise chez Marja, seul élevage en France. Pour ses coordonnées allez sur chien de france et tapez berger finnois de laponie.

    Répondre

Laisser un commentaire