Le shiba inu : groupe 5 spitz et primitif

À l’origine, la race Shiba Inu était élevée pour la chasse aux oiseaux et au petit gibier, et elle était parfois utilisée pour chasser le sanglier. Il est l’une des six races primitives du Japon : Akita (grand), Kishu, Hokkaido, Kai, Shikoku (moyen) et Shiba (petit). Il est connu pour sa personnalité pleine d’entrain, ses petites oreilles droites et son agilité féline. Aujourd’hui, il est surtout utilisé comme chien de compagnie au Japon et en France.

Origine : Japon
Poids : Femelle: 6-9 kg, Mâle: 8–11 kg
Caractère : Charmant, Intrépide, Enthousiaste, Alerte, Confiant, Fidèle
Taille : Mâle: 35–43 cm, Femelle: 33–41 cm
Robes : Sésame rouge, Noir et feu, Crème, Sésame noir, Rouge, Sésame
Espérance de vie :12 ans
Prix :1500€

Histoire

Cette race du pays du soleil levant ressemble à un renard, ou peut-être à un jouet en peluche. Il n’est ni l’un ni l’autre. C’est le Shiba Inu, le plus petit – et peut-être le plus ancien – des six chiens spitz originaires du Japon. Le Shiba Inu est connu pour sa personnalité audacieuse et ardente. Les Japonais ont trois mots pour décrire les traits de caractère de la race :

  • kaani-i (audace fougueuse)
  • ryosei (bonne nature)
  • soboku (vigilance).

L’ensemble de ces traits constitue le tempérament intéressant, intelligent et volontaire de cette race.

Description

Comme un guerrier ninja, le Shiba Inu se déplace rapidement, avec agilité et sans effort. Il est vif et alerte. Le Shiba Inu aborde le monde avec une dignité tranquille qui lui est propre et qui lui est propre, ce qui explique probablement pourquoi il est aussi décrit comme têtu. En raison de son indépendance, le Shiba Inu n’est pas la race la plus facile à dresser. La socialisation est le processus par lequel les chiots ou les chiens adultes apprennent à être amicaux et à s’entendre avec les autres chiens et les gens. L’entraînement devrait commencer tôt pour enseigner aux Shiba Inu les bonnes manières canines. Le Shiba Inu est très intelligent, mais il ne veut pas nécessairement faire ce que vous voulez qu’il fasse. Vous devrez peut-être lui faire croire que l’obéissance est son idée. Pour de meilleurs résultats, il est important de travailler avec un dresseur qui travaille en méthode douce.

L'EDUCATION DU SHIBA INU: Toutes les astuces pour un Shiba Inu bien éduqué
  • 172 Pages - 10/20/2017 (Publication Date) - Independently published (Publisher)

Croissance, taille et poids

Le shiba inu fait partie des petits chiens. Sa croissance se terminera aux alentours des 10 mois pour la hauteur. Les finitions musculaires se termineront vers ses 20 mois.

La taille des mâles est de 35 à 43 cm et pour les femelles de 33 à 41 cm. Pour les poids les mâles pèsent de 8 à 11kg et les femelles de 7 à 9kg.

Les couleurs de robe

Il existe 6 couleurs de shiba inu :

  • Noir et feu
  • Sésame rouge
  • Sésame noir
  • Crème
  • Feu
  • Sésame

Quel est son prix ? Combien coûte un shiba ?

Le prix d’un shiba inu peut varier entre 1000€ et 2000€. Il est important de comprendre pourquoi un tel écart de prix et est ce justifié. Comme je le dis tous les jours, si vous souhaitez avoir le meilleur shiba inu, il faut aller chez le meilleur éleveur. Pourquoi se donner la peine d’aller chez le meilleur ? Parce que les géniteurs de votre chiot seront obligatoirement indemnes de maladie génétiquement transmissible ou de malformation génétique. C’est donc une meilleure garantie pour la longévité de votre chien et souvent une économie sur du long terme. Il y a un deuxième point important qui est le comportement. Les bons eleveurs sauront apporter à votre chiot un bon équilibre. N’oubliez pas qu’un chien peut vivre 15 ans. Avoir un chien qui n’est pas bien dans ses pattes, ca peut être long.

Quelle est l’espérance de vie ?

Un shiba pourra vivre entre 12 et 15 ans. Pour se rapprocher de la 15ème année ou la dépassé, il y a deux règles simples à respecter. Lui donner une bonne nourriture et le sortir 3 fois par jour toute sa vie. Et oui c’est comme un humain… Quelqu’un qui mange bien, qui a une activité physique et mentale quotidienne vivra plus longtemps que celui qui est très sédentaire.

Alimentation

Le Shiba Inu devrait bien se débrouiller avec une nourriture pour chien de haute qualité, qu’elle soit fabriquée commercialement ou préparée à la maison. Toute alimentation doit être adaptée à l’âge du chien (chiot, adulte ou âgé), certains Shibas sont difficiles, d’autres mangent tout ce qu’ils voient. Certains chiens ont tendance à prendre du poids, alors surveillez la consommation calorique et le niveau de poids de votre chien ; vous devriez pouvoir sentir ses côtes et sa colonne vertébrale, mais pas les voir… Les gâteries peuvent être une aide importante au dressage, mais en donner trop peut causer l’obésité. De l’eau propre et fraîche devrait être disponible en tout temps. Il est important de donner une alimentation riche en viande. Comme par exemple donner ces croquettes sans céréales à votre Shiba peut-être une bonne chose.

Quelle croquette pour shiba inu ? Quelle nourriture ?

Consultez notre guide sur les croquettes : les meilleures croquettes pour chien, voici la version pour les croquettes pour chiots.

Education

Vous devriez commencer par socialiser votre chien. L’amener partout, lui faire voir tous les environnements possible. Pensez à faire une école du chiot par exemple ou votre bébé shiba inu pourrait apprendre à jouer correctement avec d’autres chiens. Je vous propose de sortir votre chien au moins 3 fois par jour pendant quinze minutes. Même si vous avez un grand jardin, il faut sortir quand même votre shiba inu. Le bon comportement de votre chien sera décisif sur l’éducation ou le dressage de celui-ci. Il est important de bien comprendre cela. Il y aura deux choses principales qui peuvent empêcher un chien d’écouter : l’excitation et la peur. Ce sont les deux pollutions qui peuvent s’interposer face à l’écoute du chien.

Il est important également d’avoir une bonne communication avec votre chien. Dans le cas contraire il est possible que votre chien soit perdu dans vos attentes. Il arrive parfois même que le chien comprenne l’inverse de ce que vous attendez ! Vous devrez bien analyser chaque situation et observer votre chien à savoir si il a compris ou non ce que vous attendiez. Il est important d’être très cohérent, l’ensemble de la famille, vous devrez vous mettre tous d’accord sur les interdits de vos chiens. Vous devrez également être très assidu dans le dressage de votre chien. Si vous entrainez votre shiba une fois par mois, il y a peu de chance que vous y arriviez. Le dernier point sera la patience, vous mettrez très certainement un an à dresser votre chien en travaillant un peu tous les jours. Ne soyez pas découragé ! Le temps passe très vite. Si vous souhaitez avoir un chien « passe-partout », je vous invite à suivre les conseils que je viens de vous donner.

On dit de lui qu’il est un quart chien, un quart chat, un quart singe et un quart humain !

C’est un chien plein de paradoxes : il est à la fois très rustique et plein de délicatesse, pantouflard chien de coussin, pourtant sportif si on le lui demande, réservé et affectueux.

Il est à noter immédiatement qu’il ne faut pas penser à avoir un shiba de même sexe qu’un autre chien à la maison !

Même élevés ensemble, même avec un chien que vous qualifiez de « pas dominant », (c’est un terme qui a été mal utilisé, mettez deux soit disant dominés ensemble, et il y aura un dominant…), n’y pensez pas, ce serait jouer à la loterie.

Avec le shiba, ce n’est pas une question de domination, c’est un bagarreur et un défaut fréquent. A titre indicatif, un éleveur m’a signalé un jour qu’une portée de shiba de 8 semaines avaient tué un chiot d’une portée de 7 semaines, et il n’est pas rare d’avoir de grosses bagarres entre ses chiots de la même portée. Dès qu’elles sont adultes, les filles ne s’entendent souvent plus avec leur mère ni les soeurs entre elles.

Si vous le traitez avec égards, vous bénéficierez de beaucoup de qualités réunies dans un seul chien.

Ses défauts sont tous issus de l’indépendance qui lui donne tout son intérêt et ses qualités.

C’est un chien qui cherche très souvent à imposer sa volonté, ne soyez jamais à ses pieds !

C’est un chien avec un fort tempérament !

D’un autre côté, il peut être un chien calme, posé et sensible, d’une indépendance féline, et peut très jeune rester seul à l’intérieur sans faire de bêtise.

Vigilant, il aboie très peu et jamais pour rien, sauf s’il est peureux. Discret tout en étant proche de ses maîtres, il est très affectueux et enjoué.

Avec lui, un non doit rester non, pour que ce petit clown facétieux vous écoute ! Il faut savoir camper sur ses position sans aucune injustice. Soyez respectable, pas de « Mon petit bébé » avec lui, sinon il risque de devenir insupportable. Comme il se bute facilement, la qualité de la communication sera primordiale.

Le shiba est la plus petite de six races japonaises au physique proche.

Voyez ci-contre :

un chiot akita et un chiot shiba du même age.

La différence de taille et de poids est du simple au triple.

Son histoire et ses origines pour expliquer la race :

Ce paragraphe aide à comprendre la race telle qu’elle est aujourd’hui, y compris son caractère.

Cliquez ici !

Pour qui le shiba est-il fait ?
L’intérêt d’un chien de race est de savoir à l’avance si notre choix correspond au mieux à nos attentes.

Le shiba est bien le petit fripon dont il a l’air !

Le shiba a une réputation qui monte, car c’est l’un des rares chiens à présenter autant de qualités pour bien vivre en appartement, même si l’on est également sportif.

Par contre, il est certain qu’il est particulier et qu’il ne doit pas devenir à la mode, car il n’est pas du tout adapté à tout le monde, et il ne faut pas être déçu.

Le shiba nécessite une très bonne socialisation de la part de l’éleveur, avec une bonne continuité de votre part, sinon il sera trouillard et au lieu d’être silencieux il aboiera au premier bruit.

Mais avec quelques conseils, vous pourrez le déterminer en voyant les chiots. La peur du départ se récupère très très difficilement chez les shibas. Par contre un shiba peureux est plus facile car il se sent protégé près de vous…

Encore une fois les deux revers de la médaille…

La description qui suit a donc pour but de VOUS permettre de décider si ses qualités regroupent un maximum de celles dont vous rêvez, et un minimum des défauts qui rendraient votre vie en commun difficile.

Ses bons côtés :

Il aboie très peu et uniquement à bon escient, se montrant bon gardien.

Il peut rester seul sans faire de bêtises dans la maison.

Le chiot est propre presque tout de suite. Il est en général très mature.

Il s’entend bien avec les enfants.

Il se contente de peu d’exercice, mais aime courir. Il tire rarement en laisse (sinon c’est qu’il y a un problème relationnel).

Il ne reste pas sous la pluie s’il a un abri, et préfère contourner les flaques d’eau.

Il est facile d’entretien et les poils font des « moutons », seulement à la mue et ne se piquant pas dans les tissus comme ceux des races à poil ras. Agréable à caresser, il est doux comme du velours.

Il est très affectueux mais ne partirait pas avec tout le monde, étant réservé avec les inconnus.

Sa santé et sa longévité sont excellentes, ses aptitudes physiques aussi.

Il « gnaque » rarement par peur, car il choisit plus souvent que d’autres races la fuite, ou l’immobilité en s’enfermant dans sa bulle d’indifférence (genre autiste).

Il sait tenir tête à un gros chien, en général il joue les indifférents, du moins à l’extérieur de chez lui (sinon gare!).

Il a un caractère que l’on dit « félin », et les amateurs de chats aiment les shibas.

Il est calme, pas nerveux et posé, s’il est bien compris et pas frustré, sinon il peut aussi être excité !

Il est discret et en même temps très présent par ce qui émane de lui. Beaucoup passe par le regard.

Il aime l’harmonie, la paix et la sérénité, tout en étant capable de jouer avec des enfants et de faire le fou.

Les possibles revers de médaille :
Il est rare que l’on mentionne les défauts d’un chien, en général parce que le rédacteur fait partie des gens qui ne sont pas dérangés par ceux-ci. Certains des défauts du shiba ne lui sont pas spécifiques, et pour d’autres, les connaître sert surtout à les prévenir par l’éducation, pour qu’ils n’apparaissent pas. Enfin, une médaille ayant toujours deux côtés, ils sont souvent le revers d’une qualité. Faites le parallèle entre les deux listes.

Il ne s’entend pas avec ses congénères de même sexe que lui, c’est un bagarreur, et même les femelles le sont avec les autres femelles.

Déjà quand il est chiot…

A l’origine c’est un chien de chasse, attention aux poules etc.

Il est têtu et n’aime pas obéir pour des choses arbitraires, s’il n’en voit pas l’intérêt pour lui, ou l’utilité. Donc, le faire obéir demande du tact, il faut feinter et être plus malin que lui, en jouant sur son goût pour l’harmonie relationnelle.

Il boude, il râle et ronchonne, bref il fait savoir qu’il n’est pas content…

La laisse à enrouleur est conseillée le temps de faire son éducation au rappel, qui n’est pas facile.

Il demande un maître patient, car il est susceptible et n’aime pas être bousculé. Il comprend vite, mais n’aime pas les répétitions d’exercices (un exercice étant par définition arbitraire).

Le chiot doit être sorti dans des endroits variés, pour être bien sociabilisé et ne pas devenir craintif. Pensez à aller à la ville si vous habitez la campagne (et devenez membres de danse avec les chiens pour nos conseils parfaitement adaptés aux races sensibles) !

S’il a peur, s’il se sent agressé, il panique et se coupe du monde, pouvant s’enfuir droit devant lui.

Si vous êtes à ses pieds, il jouera au petit seigneur, hautain et moins affectueux, car il sera déçu. Ne le traitez jamais en bébé, ne le couvez pas, mais soyez communicatifs.

Il testera si vos « non » restent bien des « non », pour savoir si vous êtes « respectables ». Décidez bien de ce qui est autorisé ou non pour être sur de vous et ne pas changer de position.

Il peut essayer de vous faire plier à ses ordres par la menace ! Bien sûr tous les chiens qui mènent leur maître à la baguette font cela, pas que le shiba. Mais le shiba fait partie des chiens qui prennent facilement le dessus des maîtres trop « chouchouteurs », et qui vous rendront bien mal vos faiblesses (que nous appelons gentillesses…).

Cet inconvénient n’apparaîtra jamais si vous faites le nécessaire dès son plus jeune age. Prenez conseil s’il le faut, sans attendre.

Il n’a en général pas assez le sens du territoire pour être laissé sur un terrain sans clôture ou portail ouvert. Il n’est pas foncièrement fugueur, mais voit large pour se balader ! Il ne comprend pas toujours pourquoi il y aurait des limites précises si elles ne sont pas matérialisées ! Comme toute autre race, il pourrait bien sûr prendre goût à se sauver, ce n’est pas une spécificité de la race. Je connais aussi des cas de shibas qui restent chez eux le portail ouvert, ou aux alentours de leur maître qui pêche, sans être attachés, mais c’est loin d’être le plus courant.

Santé :
Elle est plutôt bonne chez le shiba, il est encore rustique.

Attention néanmoins à de rares cas de maladies auto-immunes, ce qui ne m’alerterait pas s’il n’était cousin de l’akita, donc vigilance.

Nous vous signalons que l’association tient une base de données et que nous vous serons reconnaissant de participer en signalant votre chien atteint d’une maladie qui pourrait être héréditaire.
Il n’y a pas de téléthon pour les maladies des chiens, seule une telle base de données peut aider à l’élevage dans l’avenir.

Liens :

Notre page santé

L’idéal pour lui :
C’est un chien idéal en appartement, à 2 conditions : qu’il ne soit pas d’une lignée trop tonique (sauf si vous êtes présent et très sportif bien sûr), et avoir vérifié à l’élevage qu’il n’est pas peureux en face de situations nouvelles, car la peur est quasi impossible à enlever une fois acquise chez cette race. Vous auriez alors des problèmes en ville, surtout avec la foule et les voitures.

Il convient aux enfants, mais il faut le préserver des tout petits car il aime le calme. Son avantage est d’être posé et de ne pas bousculer. Il apprécie les familles calmes (mais ne soyez pas laxistes) et les enfants timides (mais pas uniquement bien sûr).

Si vous savez être constant sans être dur, il reste un chien idéal, comme toutes ces races japonaises, lorsque vous avez besoin d’un chien silencieux et calme, avec des qualités assez félines, capable de flemmarder comme d’apprécier de longues balades tranquilles.

A savoir :

C’est un chien qui existe en fauve ou en noir et feu. Le roux s’appelle sésame quand il est mêlé de poils aux pointes noires, en général sur le dos. Ils ont un look alors plus renard ! Et les noirs et feu ont un petit masque de raton laveur…

Utilisation :
Chien de compagnie.

Chien de garde (dans la mesure de sa petite taille) car il n’averti que s’il y a vraiment quelque chose à signaler,

Chien de chasse à l’origine, mais sûrement trop indépendant pour nos méthodes européennes !

Entretien :
Il parait à poil court, mais sous cet aspect de velours se cache une bonne épaisseur de poil et de sous-poil ! Chien rustique à la fourrure courte, le brossage est néanmoins réduit.

L’été, son poil peut être assez ras, tout dépend des années et de son âge. Ses oreilles paraissent alors plus grandes et sa tête plus fine.

Conclusion :

C’est un chien beau et plein de charme, qui saura vous étonner par ses paradoxes, qui saura vous attendrir par sa délicatesse et son attention pleines d’empathie, et qui pourra aussi finir par vous mener la vie dure sans même que vous vous en rendiez compte… Encore un choix de race à bien réfléchir !

Laisser un commentaire