Mon chien se frotte les fesses par terre

Une activité en solitaire à laquelle tous les types de chiens peuvent participer et qui ne nécessite pas de neige puisqu’elle peut se pratiquer (on dit qu’ils font du traineau), peu importe la saison. Aucun équipement n’est nécessaire et il est possible d’en faire autant à l’extérieur qu’à l’intérieur et ce, peu importe le revêtement de sol (gazon, plancher de bois ou tapis). Contrairement à d’autres sports, ce ne sont pas les plus grands et les plus forts qui sont avantagés puisque bien souvent, les petits chiens y excellent, surtout s’ils souffrent d’obésité…

Tout ce dont ils ont besoin pour bien performer, c’est d’avoir deux petits sacs anaux situés près de l’anus, bien engorgés. L’inconfort et la démangeaison qui s’ensuivent déclenchent immanquablement une irrésistible envie de se traîner le derrière par terre pour se soulager. De là, l’expression faire du traîneau ! Et si les sacs anaux sont infectés ou pire encore, abcédés, vous pouvez être assuré d’une performance hors de l’ordinaire.

Mais trêve de plaisanteries ! Vous aurez compris que l’impaction des sacs anaux chez certains chiens est excessivement désagréable et si rien n’est fait pour les soulager, cela peut rapidement devenir un véritable cauchemar. A noter que ce ne sont pas tous les chiens souffrant de ce problème qui feront du traîneau. Certains opteront pour un léchage excessif de la région anale et d’autres s’attaqueront à leur queue, quitte à en attraper le tournis.

{loadposition pub}

Il est important de se souvenir que contrairement à ce que bien des gens croient, ce comportement n’est nullement relié à la présence de vers intestinaux. C’est pourquoi, lorsque vous constatez que votre chien fait du traîneau et que sa situation, au bout d’une journée ou deux, ne semble pas s’améliorer, il est important de procéder à la vidange manuelle des sacs anaux. Si vous n’êtes pas familier avec la technique, demandez à votre vétérinaire, à une technicienne en santé animale ou un spécialiste du toilettage de vous faire une démonstration.

Par contre, si vous constatez la présence de rougeurs, d’enflure, de sang ou de sécrétions purulentes, consultez immédiatement votre vétérinaire afin qu’il procède selon le cas, à une désinfection et qu’il vous prescrive des antibiotiques et une médication contre la douleur. Il arrive même, dans les cas extrêmes de récidives chroniques, qu’une chirurgie soit nécessaire pour procéder à l’ablation des sacs « défectueux ».

La meilleure méthode de prévention est encore de bien observer son chien, de procéder à la vidange préventive des sacs anaux chez ceux à risque, d’augmenter l’exercice de l’animal, de réduire son obésité (un facteur prédisposant) et de contrôler la qualité de sa nourriture (la vidange des sacs étant facilitée par le passage de selles fermes).

Les sécrétions brunâtres (plus ou moins liquides) et très malodorantes que l’on retrouve dans les sacs anaux sont le résultat de la production des glandes anales que l’on retrouve dans la paroi des sacs et qui servent en quelque sorte de carte de visite pour chaque chien.

De là, l’habitude que chaque chien a de sentir le dessous de la queue de ses congénères, question de voir ce qui s’y cache !

Voter
We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply

Rémi Guérin : éducateur canin et comportementaliste pour chien